Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Robert Half révèle les métiers du numérique qui vont gagner plus en 2018... et les autres

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Étude D'un côté, une demande de candidats de qualité qui ne faiblit pas. De l'autre, un vivier de candidats plutôt stable. Résultat : les salaires des métiers des systèmes d'information et du digital seront en hausse en 2018, prévoit le cabinet Robert Half. Pour certaines professions, le bond est même très élevé. 

Robert Half révèle les métiers du numérique qui vont gagner plus en 2018... et les autres
Robert Half révèle les métiers du numérique qui vont gagner plus en 2018... et les autres

Le cabinet de recrutement Robert Half publie une étude sur les salaires. Cette dernière n'est pas exhaustive, puisqu'elle se concentre sur les métiers où l'entreprise est présente et ignore par exemple les métiers des cadres de la production ou de la logistique. Parmi les enseignements de cette étude, on peut retenir trois chiffres : 

 

  • 20 % de salariés devraient bénéficier d'une augmentation de salaire en 2018. 
  • 51 % des dirigeants et managers interrogés estiment qu'il est plus difficile de recruter aujourd'hui qu'en 2012 
  • La durée moyenne de recrutement d'un cadre manager est aujourd'hui de 4 mois. 

 

Des métiers mieux payés mais de plus en plus de compétences exigées

Côté salaires, l'étude (1) offre un focus sur les métiers des systèmes d'information et du digital. Ainsi, "les ingénieurs systèmes et réseaux continuent à être le profil le plus récurrent (sic) et recruté en France, aussi bien dans les grands groupes que dans les PME. Si ce profil n'est pas pénurique, les entreprises demandent de plus en plus des compétences autour des problématiques de digitalisation d'une part mais également une sensibilité aux enjeux métiers", est-il écrit dans la note qui accompagne le document. Les trois compétences les plus demandées sont le PHP, le DevOps et la maîtrise de l'anglais.

 

Pour toutes les fonctions recensées, les prévisions de rémunération pour 2018 sont à la hausse d'un taux variant entre 1% et 3%. Ainsi, un DSI avec plus de 15 ans d'expérience peut espérer un salaire compris entre 153 619 et 207 210 euros. Un data analyst avec 5 à 10 ans d'expérience se verra proposer l'an prochain un salaire compris entre 57 et 88 000 euros, tandis qu'un ingénieur développement PHP, Java, J2EE, C++... avec trois à cinq ans d'expérience pourra viser entre 45 448 et 58 870 euros. (voir le lien ci dessous pour avoir l'ensemble des résultats.

 

pauvre growth hacker 

Du côté des métiers du digital strico sensu, le cabinet Robert Half note "une densification des profils percevant plus de 100 000 euros, à savoir le CMO digital, la direction des projets stratégiques, le directeur e-commerce et le VP Sales ". Les taux de croissance des évolutions de salaire entre 2017 et 2018 reflètent l'importance croissante prise par ces métiers. L'évolution la plus forte concerne le SEO manager avec 5 à 10 ans d'expérience dont le salaire devrait croître de 27 % en 2018, une évolution qui s'explique par le fait que ce type de fonction possède une part variable pouvant aller jusqu'à un cinquième de la rémunération totale.

 

Signe de la rapidité des évolutions l'étude pointe aussi les (rares) métiers pour lesquels les évolutions de salaire anticipées sont négatives. Le responsable CRM acquisition avec une expérience inférieure à trois ans devrait chuter de 3 % tandis que celui du growth hacker ayant moins de cinq ans d'expérience baisse de 6%. Qu'on se rassure cependant, il passe d'une fourchette observée de 82 à 105 000 euros à un salaire compris entre 75 et 100 000 euros.

 

Pour consulter l'intégralité de l'étude et trouver les salaires de tous les métiers étudiés (dont les métiers de la finance compta, les fonctions support ou les managers de transition, en plus du numérique et des systèmes d'information) c'est ICI

 

(1) Les données de rémunération correspondent aux salaires fixes bruts annuels. Les bonus, primes, participations, intéressements et avantages ne sont pas pris en compte dans cette étude. 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale