Robotique agricole : le toulousain Naïo Technologies lève 32 millions d’euros

La société toulousaine Naïo Technologies, spécialisée dans la robotique agricole, vient d'annoncer une nouvelle levée de fonds à hauteur de 32 millions d'euros pour accélérer sa croissance industrielle et commerciale. Ambition : totaliser 1 000 robots dans le monde d'ici trois ans.

Partager
Robotique agricole : le toulousain Naïo Technologies lève 32 millions d’euros
Oz et Orio, deux modèles de robots agricoles développés et commercialisés par Naïo Technologies.

La société Naïo Technologies (70 salariés, environ 4 millions d'euros de chiffre d'affaires réalisés en 2021), spécialisée dans la robotique agricole, vient de boucler une levée de fonds de 32 millions d’euros.

Le nouveau tour de table conduit par Mirova, filiale de Natixis Investissement Managers dédiée à l’investissement durable, rassemble les investisseurs historiques de la société (le fonds Ecotechnologies de Bpifrance, Capagro, Demeter, Pymwymic et Codema), ainsi que les fonds régionaux M Capital et Aris Occitanie (Agence Régionale des Investissements Stratégiques). L'objectif est d'accélérer la croissance industrielle et commerciale de la société, avec à la clef la création d'une trentaine de postes supplémentaires d'ici 3 ans.

Une famille de 4 robots autonomes

Basée à Escalquens, dans le sud-est toulousain, la société, une des pionnières de la robotique agricole en France, Naïo Technologies, qui a fêté ses 10 ans en 2021, est devenue en quelques années une référence internationale. La société conçoit, développe et commercialise des robots autonomes 100% électriques pour assister les agriculteurs dans leurs tâches quotidiennes.

Pour accompagner ses programmes de R&D, engager l'industrialisation de ses produits et accompagner son développement commercial, Naïo Technologies a déjà levé 3 millions d’euros en 2015, 2 millions en 2017, 2,1 millions en 2018 et 14 millions d'euros en toute fin d'année 2019. La société revendique déjà une certaine avance sur le marché, avec à fin 2022, près de 300 robots en activité en France et à l'international.

"Naïo Technologies est le premier constructeur à proposer une gamme de quatre robots", soulignent les deux fondateurs et co-dirigeants de la société, Aymeric Barthes et Gaëtan Séverac. Oz, un robot assistant maraîcher a été commercialisé dès 2014, rejoint en 2018 par Ted, un robot enjambeur dédié spécifiquement au travail de la vigne. Cette année, deux nouveaux produits sont sortis sur le marché : Orio, un porte-outil polyvalent pour cultures légumières et grandes cultures, développé sur la base d’un premier modèle baptisé Dino et Jo, un chenillard autonome adapté pour le travail de vignes étroites et pépinières.

1000 robots à horizon 2025

Grâce à la nouvelle levée de fonds, Naïo Technologies compte muscler sa dynamique industrielle, grâce à des partenariats industriels, comme ceux engagés avec Syselec, à Castres (Tarn) et Kep Technologies, à Montauban (Tarn-et-Garonne), qui assemblent les robots, mais aussi par le développement de ses propres installations à Escalquens, où une extension des locaux est actuellement à l'étude.

En parallèle, la société compte étendre très vite son réseau de distribution, déjà présent dans une vingtaine de pays, à la fois en Europe et aux Etats-Unis, où la société a créé une première filiale en Californie. Naïo Technologies cible également de nouveaux marchés, notamment en Afrique du Sud, enAustralie et en Asie. La société prévoit de doubler le nombre de ses robots en service dans le monde au cours des deux prochaines années et de franchir le cap des 1000 robots à horizon 2025.

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS