Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Robots et véhicules autonomes réalisent des livraisons pour Uber Eats à Los Angeles

Uber Eats débute deux pilotes de livraison de repas avec les robots autonomes de Serve Robotics et la voiture autonome de Motional (une coentreprise de Hyundai et Aptiv) à Los Angeles. Avec ces deux tests, Uber souhaite identifier les besoins de commerçants et des clients afin de comprendre comment déployer au mieux de tels projets à grande échelle.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Robots et véhicules autonomes réalisent des livraisons pour Uber Eats à Los Angeles
Robots et véhicules autonomes réalisent des livraisons pour Uber Eats à Los Angeles © Karl Nielsen

Uber Eats accélère ses tests de véhicules autonomes. Deux nouveaux pilotes sont lancés à Los Angeles avec le petit robot de livraison autonome de Serve Robotics et les véhicules autonomes de Motional. Ces deux pilotes font partie d'une gamme de nouveaux produits qu'Uber lance sur ses plateformes de VTC et de livraison, qui seront annoncés lundi 16 mai 2022 à l'occasion de son Global Product Event, rapporte TechCrunch.
 

Serve Robotics est soutenue par Uber

Le partenariat avec Motional, une coentreprise de Hyundai et Aptiv, avait été annoncé en décembre dernier. Pour Motional ce rapprochement avec Uber Etas pour le transport de nourriture lui permet de diversifier ses activités puisque jusqu'à présent la coentreprise se concentrait sur les services de robots taxis. Elle a notamment noué des partenariats avec Lyft, le grand rival d'Uber aux Etats-Unis, et Via.

Serve Robotics, quant à lui, est un projet né au sein de Postmates dont Uber s'est emparé en 2020. Elle est devenue une start-up indépendante suite à cette acquisition mais Uber a participé à sa levée de fonds de 13 millions de dollars réalisée en fin d'année dernière et les deux partenaires ont toujours affirmés vouloir déployer un pilote. Pour Uber d'autres pilotes pourraient suivre puisque l'entreprise a précisé à TechCrunch vouloir multiplier les partenariats.

Un opérateur dans les voitures autonomes

Dans un premier temps, les deux pilotes vont être petits et concerner seulement quelques commerçants. Les robots autonomes de Serve Robotics vont réaliser des livraisons dans une zone géographique réduite de West Hollywood et les véhicules autonomes de Motional vont transporter les commandes sur une plus grande distance dans la zone de Santa Monica. Les clients dans les deux zones de tests se verront proposer cette option de livraison et pourront suivre le véhicule autonome. A son arrivée une notification sera envoyée et un mot de passe leur sera également transmis afin qu'ils puissent récupérer leur commande.

L'opérateur de sécurité à bord des voitures Motional pourra conduire manuellement le véhicule notamment lorsque la livraison doit être réalisée à proximité de la zone dans laquelle Motional réalise actuellement ses tests. Les robots de Serve Robotics, quant à eux, seront suivis à distance par un opérateur qui en prendra le contrôle dans certains cas comme lors du franchissement d'une rue.

Des livraisons tarifées ?

Les clients devront payer pour la nourriture commandée et les livraisons, a affirmé Uber. Toutefois, en Californie les entreprises doivent obtenir des permis spécifiques pour facturer des livraisons réalisées par des voitures autonomes. Motional n'a pas encore décroché une telle autorisation et peut seulement réaliser des tests de ses véhicules autonomes avec un opérateur à bord. Uber a ensuite précisé à TechCrunch que "Motional et Uber s'attendent à ce que certains frais de livraison qui pourraient normalement être applicables ne soient pas facturés au cours de cette phase initiale." Motional, de son côté, a affirmé qu'aucun frais spécifique lié à la livraison ne serait facturé durant ce pilote.

L'idée est de comprendre ce que veulent à la fois les commerçants et les clients tout en se concentrant sur ce qui est important pour la livraison pour intégrer au mieux des entreprises de véhicules autonomes sur sa plateforme. "L'espoir est que [ces pilotes] soient un succès et que nous apprenions au cours des mois à venir, et trouvons comment les déployer à grande échelle", a précisé un porte-parole d'Uber. A noter qu'Uber Freight, la division d'Uber qui met en relation expéditeurs et transporteurs, a débuté un pilote avec de transports de marchandises avec Aurora. Si l'entreprise de VTC a revendue sa division en charge de la recherche sur les véhicules autonomes à Aurora, elle garde toutefois un œil sur ce qui se fait dans ce domaine.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.