Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Rosaly lève 1,5 million d'euros pour accélérer le déploiement de son application d'acompte sur salaire

Levée de fonds La start-up française Rosaly a levé 1,5 million d'euros pour accélérer la croissance de son application d'acompte sur salaire en France et l'exporter en Europe. L'application permet aux entreprises de verser des acomptes à leurs salariés sans toucher à leur trésorerie grâce à un système automatisé compatible avec tous les logiciels de paie.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Rosaly lève 1,5 million d'euros pour accélérer le déploiement de son application d'acompte sur salaire
Rosaly lève 1,5 million d'euros pour accélérer le déploiement de son application d'acompte sur salaire © Rosaly

Rosaly, une start-up parisienne qui développe une solution d'avance sur salaire, a bouclé sa levée de fonds d'amorçage cette semaine. Elle y a récupéré 1,5 million d’euros provenant de business angels et de serial entrepreneurs, dont les fondateurs d’EQT Ventures, de Bankin’, de Playplug, de Dassault Systèmes et de Process Out. Ces fonds vont lui permettre d'accélérer son déploiement en France et s'exporter sa solution à l’étranger. 

UNE SOLUTION CLEF EN MAIN POUR LES ENTREPRISES
Lancée en bêta privé fin 2020, Rosaly propose une solution digitalisée et automatisée à toutes les entreprises souhaitant faciliter le paiement d’acomptes à leurs salariés. La solution est compatible avec tous les logiciels de paie utilisés en France et en Europe. 

Une fois le contrat signé par les entreprises, Rosaly gère les avances directement depuis une application téléchargée par les salariés. Le relevé des acomptes est directement envoyé au logiciel de l’employeur qui édite les paies. Autre avantage pour les entreprises, elles n’ont pas besoin de modifier leur trésorerie pour payer les acomptes demandés, la start-up avance le montant des acomptes. Le processus est transparent pour les clients, car le montant de l’intégralité des salaires est versé à la fin du mois.

"En France, environ 80% des acomptes demandés par les salariés sont refusés, les entreprises craignent de ne pas pouvoir gérer un flux important de demandes alors que c'est un système qui existe depuis des années aux États-Unis, et qui fonctionne jusque dans les hôpitaux et  l’éducation nationale", précise Arbia Smiti, fondatrice et CEO de Rosaly, à L'Usine Digitale.

Augmenter le bien-être financier des salariés
"Avec le système de paie mensuel, 95% des découverts bancaires des salariés sont générés par le coût des imprévus alors même que percevoir un acompte sur son salaire est un droit pour chaque salarié", explique Arbia Smiti.

La start-up propose donc aux salariés une solution simple pour percevoir leur salaire avant la fin du mois : ils n’ont qu’à installer l’application sur leur smartphone et virer, en un clic, une somme inférieure ou égale au salaire qu’ils ont accumulé depuis le début du mois directement sur leur compte en banque. L'entreprise, qui est labellisée B Corp, souhaite ainsi peser sur la RSE des entreprises. 

s'étendre sur le marché public et dans tout l'Europe
Rosaly a déjà déployé sa solution dans une dizaine d’entreprises de toutes tailles et dans différents secteurs, convaincue que les acomptes sur salaires ne sont pas seulement une demande du secteur secondaire, mais de tous les salariés. Cette diversité permet aussi à la jeune pousse de tester sa solution sur toutes les typologies de salariés.

Aujourd'hui, la start-up prépare sa série A dans le but de développer le marché de l’acompte sur salaire rapidement en France puis en Europe, mais aussi de proposer ses services aux entreprises publiques.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.