Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Rosaly lève 10 millions d'euros pour son appli d'acompte sur salaire

Levée de fonds La start-up parisienne développe une solution permettant aux services RH d'offrir à leurs salariés un système simplifié d'acompte sur salaire. Un marché très développé aux États-Unis et au Royaume-Uni, mais encore embryonnaire en France.   
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Rosaly lève 10 millions d'euros pour son appli d'acompte sur salaire
Rosaly lève 10 millions d'euros pour son appli d'acompte sur salaire © Rosaly

Rosaly a bien choisi son moment pour annoncer sa levée fonds. Alors que l'inflation grignote le pouvoir d'achat, la start-up qui développe une application d'acompte sur salaire pour les entreprises et les salariés annonce ce mardi 13 septembre un deuxième tour de table de 10 millions d'euros. La fintech va en profiter pour ouvrir plusieurs pays européens d'ici 2024.
 

intégration aux logiciels de paie

La plateforme de Rosaly permet aux salariés de demander et d'obtenir un acompte sur salaire (et non pas une avance : l'acompte correspond à des heures de travail déjà effectuées) une fois par mois, sans frais et sans justification, et aux services de ressources humaines de dématérialiser et simplifier le process. Les salariés peuvent ainsi mieux gérer les dépenses imprévues et éviter les découverts. Pour les entreprises, la trésorerie n'est pas impactée car c'est Rosaly qui avance l'acompte. La plateforme leur est facturée à partir de 3 euros par mois et par salarié.

La start-up fondée en 2019 déclare travailler avec 150 clients, notamment dans les secteurs de la restauration, de l'hôtellerie, des services à la personne et de l'industrie (Carrefour, Groupe Flo, Hippopotamus, Burger King…). Elle a signé en juin 2022 trois partenariats avec des acteurs des avantages sociaux : Sodexo Pass France, le groupe Up, et la plateforme Bimpli (qui appartient à BPCE et que Swile a l'intention de racheter). Elle est également partenaire de l'éditeur de logiciels de paye ADP, ce qui lui permet d'offrir aux entreprises une solution intégrée.

un marché naissant en france

Le tour de table de série B est mené par le fonds américain Fin Capital, qui a investi dans une licorne américaine d'acompte sur salaire, Dailypay. Il est accompagné par The Treasury VC, FJ Labs, Auxxo, LeFonds VC, Clocktower, Kraken Ventures, Audeo Ventures, Sie Ventures et Moving Capital.

La fintech, qui dispose du label B Corp (entreprise à impact social), projette de compléter sa plateforme avec de nouveaux services financiers pour les salariés, tels que du coaching budgétaire, de l’épargne sur salaire, du cashback et une carte bancaire. Elle prévoit de recruter une centaine de salariés d’ici fin 2024.

Si le marché des applications d'acompte sur salaire est très développé dans les pays anglo-saxons, il est encore embryonnaire en France. Plusieurs fintechs se sont néanmoins lancées ces deux dernières années, comme Stairwage et Nesspay.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.