Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Ruth Porat, directrice financière de Google, monte en première ligne avec la création d'Alphabet

Recrutée en mars 2015, Ruth Porat, venue de Morgan Stanley, a pour mission de rationaliser les coûts des différentes branches de Google. La réorganisation annoncée ce 11 août va l'y aider.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Ruth Porat, directrice financière de Google, monte en première ligne avec la création d'Alphabet
Ruth Porat, directrice financière de Google, monte en première ligne avec la création d'Alphabet © Jin Lee - Wikimedia commons

Satisfaire Wall Street : c'est l'un des objectifs principaux de la réorganisation de Google, transformé en simple entité d'un conglomérat baptisé Alphabet. A la manœuvre, outre les fondateurs de Google : Ruth Porat, ex vice-présidente exécutive et directrice financière de la banque d'investissement américaine Morgan Stanley, où elle a passé la majeure partie de sa carrière. Elle est devenue directrice financière de Google en mars dernier et occupera le même rôle au sein d'Alphabet.

 

Ruth Porat imprime sa marque

 

La nomination de la dirigeante était déjà un gage donné aux investisseurs ; le mouvement stratégique de ce 10 août doit être vu comme un deuxième message fort envoyé à Wall Street. L'objectif est de rendre la stratégie de l'ex-Google plus lisible et de délimiter plus précisément le périmètre de ses différents secteurs d'activité. La publication des premiers résultats trimestriels de l'ère Alphabet (ceux du quatrième trimestre, début janvier) devrait permettre pour la première fois d'avoir une idée un peu plus précise du poids des activités historiques de Google et des ballons d'essais lancés par l'entreprise ( principalement, les projets des laboratoires X et Y). Pas sûr cependant qu'à l'intérieur même de l'entité Google, les revenus de YouTube, Android et autres soient détaillés.

 

Cette séparation plus nette des activités du Google historique donnera surtout les coudées franches à sa directrice financière pour rationaliser les coûts des différentes branches. C'est d'ailleurs ce que Ruth Porat laissait entendre lors de la publication des résultats du deuxième trimestre 2015 : elle annonçait une "priorisation des investissements" et un  "contrôle accru des dépenses". Trois activités étaient ciblées en particulier : Nest, le spécialiste de la smart home racheté en 2014, Fiber, qui déploie la fibre optique dans des villes américaines et le pôle Santé, comprenant Calico.

 

Toutes ces branches auront plus de liberté dans la nouvelle organisation (leurs équipes rapporteront directement au staff d'Alphabet) mais leurs dépenses et choix stratégiques seront paradoxalement plus contrôlés. Alphabet pourra aussi plus facilement acquérir de nouvelles sociétés ou se séparer d'activités jugées non stratégiques. L'objectif : permettre au grand Google (matérialisé par Alphabet) de continuer à investir dans des champs d'avenir (avec les risques que cela comporte) tout en maintenant une forte croissance.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale