Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

S'éloigner de Paris pour mieux y percer : le pari des Normands de Bunkr

C'est de Normandie que la start-up Bunkr veut faire vaciller Microsoft et son outil de présentation vieillissant Powerpoint.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

S'éloigner de Paris pour mieux y percer : le pari des Normands de Bunkr
S'éloigner de Paris pour mieux y percer : le pari des Normands de Bunkr © Bunkr

Malgré tous les atouts d'un écosystème parisien du numérique en pleine effervescence, il peut être judicieux de s'en extraire pour mieux percer. C'est le parti-pris de la jeune équipe de la start-up Bunkr, qui a préféré rester au pays, en Normandie, plutôt que de "descendre à la capitale" pour  y développer son alternative au logiciel de présentation Powerpoint.

"Etre à Paris c'est se fondre dans la masse. A Rouen, on bénéficie d'une meilleure écoute et de plus de temps. Et nous ne sommes qu'à une heure de la capitale en cas de besoin", confie Alexis Jamet, co-fondateur de Bunkr. L'équipe assume ce décalage : le nom de l'entreprise peut d'ailleurs être vu comme un clin d'œil aux plages de la Normandie.

accompagnement à distance

C'est un choix de vie autant qu'une décision économique pour la jeune société. "La vie est trois fois moins chère qu'à Paris et puisque nous nous sommes lancés sur fonds propres, c'est un paramètre important. Nous sommes mieux structurés et plus armés pour éviter les erreurs", analyse le jeune entrepreneur. "Cela ne nous empêche pas d'être accompagnés à distance par un accélérateur parisien de nouvelle génération, The Family".

Bunkr est également fondue dans un écosystème local dynamique et a pu bénéficier du soutien de partenaires régionaux. La start-up s'est installée en septembre dans les locaux flambant neufs de Seine Innopolis, au Petit Quevilly, une pépinière d'entreprises axée sur l'économie numérique.

succès mondial

Loin d'être "bunkérisée" et isolée à l'écart de Paris, l'entreprise créée en 2012 rayonne en dehors des frontières françaises. Son application permettant de générer des diaporamas enrichis à partir de données (images, chiffres, textes, vidéos) connaît un grand succès, notamment aux Etats-Unis.  90% de son trafic provient de l'étranger. Elle a déjà séduit  plus de 800 entreprises dans le monde. En France, il est plus difficile de détrôner le sacro-saint Powerpoint. "Cela tient à la culture d'entreprise française. Le système de décision est très vertical. Les employés n'ont pas une grande latitude pour choisir leur outil de présentation", commente Alexis Jamet. Mais avec une version 2 en préparation, Bunkr a bon espoir de débarquer en force dans les bureaux les plus accros à la suite Microsoft.

Sylvain Arnulf

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.