Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

SafeAI et Obayashi vont tester un engin de chantier autonome

SafeAI et Obayashi Corporation ont conclu un partenariat afin de déployer un engin de chantier autonome sur un site tenu secret en novembre. La start-up californienne SafeAI a mis au point un kit permettant d'adapter des engins de chantiers existants pour les rendre autonomes.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

SafeAI et Obayashi vont tester un engin de chantier autonome
SafeAI et Obayashi vont tester un engin de chantier autonome © SafeAI

Des véhicules autonomes pour le BTP. La start-up californienne SafeAI a annoncé jeudi 22 octobre 2020 avoir conclu un partenariat avec l'entreprise japonaise spécialisée dans la construction Obayashi Corporation. Cette alliance fait suite à l'investissement d'Obayashi dans SafeAI en novembre 2019, dont le montant n'a pas été précisé.

Le but est de déployer dans le courant du mois de novembre dans un chantier, tenu secret, un camion Caterpillar 725 autonome. Ce véhicule, un tombereau articulé 725 de Caterpillar, devra réaliser de façon autonome des cycles de chargement, transport et déchargement sur ce site. SafeAI assure que sa technologie fonctionne sur des sites mixtes accueillant ses véhicules autonomes et des véhicules conduits manuellement.


Un kit pour rendre les véhicules autonomes
SafeAI ne conçoit pas ses propres engins de chantier mais la start-up a mis au point un kit permettant d'équiper un véhicule existant pour qu'il soit autonome. Ce kit, qui comprend les capteurs à fixer sur le véhicule et le logiciel embarqué donnant les indications, est agnostique et interopérable. Un même kit peut être utilisé sur différentes marques de véhicule et différents types de véhicule.

Un logiciel, avec une interface facile d'utilisation, permet de suivre et gérer la flotte de véhicules autonomes. Pour l'instant, SafeAI assure pouvoir rendre autonome des chargeuses sur pneu, des camions à benne basculante, des camions de chantier, des bulldozers et des pelleteuses. Ce sont des véhicules utilisés dans les BTP et pour les exploitations minières. Les deux secteurs que vise la jeune pousse.
 

 

Un logiciel conçu des véhicules circulant hors des routes
Aux Etats-Unis, un salarié sur cinq décédé dans le cadre de son emploi travaillait dans la construction, selon SafeAI. Le Covid-19 a accentué les problématiques de pénurie de main d'œuvre, de la hausse des coûts et de l'augmentation des délais non respectés dans ce secteur de la construction, ce qui peut conduire à augmenter le nombre d'accidents du travail.

Avec ses véhicules autonomes, la jeune pousse compte contribuer à améliorer les conditions de travail et rendre les chantiers plus sûrs. Ces engins de chantiers autonomes ne sont pas conçus pour circuler sur des routes standards, mais dans des zones bien définies sur des terrains difficiles d'accès.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.