Actualité web & High tech sur Usine Digitale
Safran

Safran avance dans l’usine du futur grâce à la réalité virtuelle

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Réalité virtuelle

Alors que l’industrie prend le virage du numérique, Safran déploie l’usage de la réalité virtuelle au sein du Groupe. Grâce à cette nouvelle technologie, l’entreprise améliore ses processus et renforce son attractivité.  

Réalité virtuelle
QUAND LA RÉALITÉ VIRTUELLE BOOSTE L'ASSEMBLAGE DES NACELLES NICOLAS LEPAPE - CHEF DE PROJET REALITE VIRTUELLE - SAFRAN NACELLES

Chez Safran, l’usine du futur est bel et bien présente. Grâce à la digitalisation de ses lignes de montage et à l’acquisition de nouvelles technologies, le Groupe a su réduire ses temps de développement et production. Cela a par exemple été le cas pour la conception des nacelles de l’Airbus A330neo, développées en un temps record de 42 mois, soit 18 mois de moins que sur un planning de développement standard. La clé de cette réussite réside notamment dans l’utilisation de la réalité virtuelle. « Nous avons testé plusieurs cas d’usage de la réalité virtuelle qui se sont révélés pertinents pour préparer l’industrialisation : vérification du bon fonctionnement des outillages ou de la bonne implantation des lignes d’assemblage, mise en place de mannequins pour vérifier l’ergonomie des postes… L’ensemble des collaborateurs travaillant sur la nacelle de l'A330neo s’est ainsi projeté dans une multitude de situations et nous avons pu échanger sur les contraintes de chaque métier. L’objectif était alors de converger vers une solution commune pour faire en sorte que, le jour où la ligne de production arriverait, il n’y aurait pas de surprise. Grâce à la réalité virtuelle, les collaborateurs ont anticipé les problèmes et gagné du temps », explique Nicolas Lepape, chef de projets réalité virtuelle & augmentée chez Safran Nacelles.


Un outil accessible

 

D’abord mise en place chez Safran Nacelles au Havre, la réalité virtuelle est désormais utilisée dans  d’autres sites du Groupe. Bénéficiant de l’expérience de cette filiale, un comité Safran ‘réalité virtuelle’ et ‘réalité augmentée’ a été créé pour étendre l’usage de ces technologies à l’ensemble du Groupe. Un réseau de spécialistes en ‘RV’ ou ‘RA’ aidera les  collaborateurs à mieux s’approprier les outils. « Chez Safran Nacelles, nous avons inséré la réalité virtuelle dans nos processus (validation de gamme de travail, validation d’importation, travail sur l’ergonomie), elle doit donc pouvoir être utilisée dans plusieurs applications, confirme Nicolas Lepape. C’est pour cette raison que nous avons formé un certain nombre de personnes impactées par l’usage de la réalité virtuelle. Il faut qu’elles puissent l’utiliser en toute autonomie. Cette technologie doit être accessible à tous et pas uniquement réservée à des experts. »

 

Séduire les passionnés d’innovation

 

La réalité virtuelle s’inscrit dans une continuité logique. La conception industrielle a connu les planches à dessin, les dessins en 2D puis en 3D sur ordinateur… La réalité virtuelle va de pair avec une évolution naturelle des compétences, mais surtout elle permet de rendre l’industrie plus attractive aux yeux des nouvelles générations. « La réalité virtuelle prouve que l’industrie vit avec son temps : on utilise une nouvelle technologie pour en faire une force », commente Nicolas Lepape.

Apprenti ingénieur de formation, Nicolas Lepape a pu évoluer rapidement chez Safran, une fois son diplôme en poche. Il a tout d’abord occupé un poste d’ingénieur méthodes puis de pilote d'industrialisation avant de s’orienter vers la recherche et technologie et l’étude des nouvelles technologies comme la RV. « Je suis un amoureux des nouvelles technologies. Je suis ce qu’on appelle un ‘early adopter’. Dès qu’il y a une innovation, il faut que je la teste et que j’en trouve la valeur ajoutée dans ce que je fais tous les jours », partage-t-il. Les profils similaires au sien, les passionnés d’innovation, auront de quoi trouver de nouveaux défis au sein de Safran. En effet, la réalité virtuelle n’en est qu’à ses débuts et de nombreuses pistes doivent encore être explorées pour acquérir une maîtrise complète de cette technologie au service de l’usine du futur.
 

________________________________________________________________________________________


[VIDÉO] Quand la réalité virtuelle booste l'assemblage des nacelles

NICOLAS LEPAPE - CHEF DE PROJET REALITE VIRTUELLE - SAFRAN NACELLES
Visualisez la vidéo en cliquant sur l'image

 

 

A lire aussi

 
media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale