Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Safran va financer des start-up innovantes

Le groupe d’aéronautique et de sécurité Safran vient de créer une filiale d’investissement destinée aux start-up. Une douzaine d’entreprises pourra bénéficier des 50 millions d’euros alloués.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Safran va financer des start-up innovantes
Safran va financer des start-up innovantes © Sindeu Sébastien

Pas à pas, les industriels de l’aéronautique se munissent d’outils capables d’accélérer les processus d’innovation. Safran a annoncé mardi 5 mai la création de Safran Corporate Ventures, une filiale d’investissement destinée aux start-up innovantes. Sa mission : soutenir une douzaine de start-up via une enveloppe de 50 millions d’euros. Une initiative qui s’inscrit dans la lignée de la création l’an dernier du fablab de Safran destiné aux services et de l’accélérateur de start-up Bizlab lancé par Airbus en mars dernier. L’aéronautique cherche à innover plus vite !

A la tête de cette nouvelle structure : Grégoire Aladjidi, entrepreneur et investisseur en capital, et Hélène de Cointet, chez Safran depuis 2010 au sein du département fusions et acquisitions. "Nous sommes dans une logique très sélective, explique Grégoire Aladjidi, directeur général de Safran Corporate Ventures. Nous comptons réaliser 3 à 4 investissements par an et allons effectuer nos choix parmi plus de 300 entreprises que nous avons déjà identifié". La structure, qui vise avant tout les zones Europe et Amérique du Nord, a vocation à prendre des participations minoritaires dans les start-up sélectionnées.

De la robotique au stockage d’énergie

"Le groupe accepte de ne pas contrôler ces entreprises et noue en contrepartie une relation privilégiée avec ses dirigeants, précise Grégoire Aladjidi. Chaque investissement est parrainé par une société du groupe qui met en place un partenariat commercial ou technique avec la start-up". Un rapprochement qui peut aboutir suivant les cas à une contractualisation ou un protocole d’accord. Safran Corporate Ventures est ouvert à l’arrivée d’investisseurs extérieurs, aussi bien des financiers que des industriels (énergie, télécoms…).

Les domaines recherchés ? Ils couvrent aussi bien les solutions innovantes dans les produits, les process et les services. Exemples : les start-up peuvent être positionnées sur les matériaux avancés, mais aussi la robotique, l’exploitation de données numériques, le stockage d’énergie embarquée, les technologies d’identification... "Nous sommes à la recherche de sociétés ayant développé des modèles économiques ou des technologies de rupture afin d'élargir nos offres", résume Hélène de Cointet, directeur général délégué de Safran Corporate Ventures. La convergence entre le monde aéronautique classique et la sphère entrepreneuriale ne fait que commencer.

Olivier James

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale