Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Salesforce en route pour franchir le cap de 10 milliards de dollars de chiffre d’affaires

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Avec une croissance supérieure à 20%, le leader mondial de la gestion de la relation client Salesforce s’attend à franchir la barre des 10 milliards de dollars de chiffres sur l’exercice fiscal à clôturer en janvier 2017. De quoi détrôner Oracle et talonner Microsoft dans le logiciel d’application en entreprise.

Salesforce en route pour franchir le cap de 10 milliards de dollars de chiffre d’affaires
Marc Benioff, PDG de Salesforce, veut détrôner SAP

La folle croissance de Salesforce ne se dément pas. Sur les neuf premiers mois de son exercice fiscal en cours à clôturer le 31 janvier 2017, le leader mondial des services de gestion de la relation client affiche un chiffre d’affaires en bond de 25% à 5,6 milliards de dollars. Une performance qui l’amène à réviser à hausse ses prévisions pour l’ensemble de l’exercice. Désormais, il s’attend à un revenu de près de 8,4 milliards de dollars, en hausse de 20 à 21%. Et après cinq exercices consécutifs déficitaires, le groupe californien, qui emploie désormais plus de 24 000 personnes dans le monde, prévoit de passer au vert avec un bénéfice net aux alentours de 860 millions de dollars, contre une perte nette de 47 millions de dollars sur l’exercice fiscal précédent.

 

Désormais devant Adobe et IBM

Son PDG-fondateur Marc Benioff s’approche de son rêve de franchir la barre des 10 milliards de dollars de chiffre d’affaires, un résultat qui devrait être atteint sur le prochain exercice fiscal à clôturer le 31 janvier 2017 avec un revenu prévisionnel compris entre 10,1 et 10,15 milliards de dollars, en augmentation de 21%.

Créé en 1999 à San Francisco, Salesforce joue désormais dans la cour des grands du logiciel. En 2015, il a détrôné Adobe Systems et IBM dans le logiciel d’application en entreprise. Sur ce marché estimé par  le cabinet Apps Run The World à 193 milliards de dollars dans le monde, il occupe la quatrième place avec une part de 2,7%, derrière SAP (7%), Microsoft (6,6%) et Oracle (5%). En 2016, il devrait prendre la place d’Oracle sur la troisième marche du podium et talonner Microsoft.

 

 

SAP en ligne de mire

Mais Marc Benioff n’entend s’en arrêter là. D’ores et déjà, il met le cap sur les 20 milliards de dollars de chiffre d'affaires. Avec l’objectif ultime de détrôner SAP, aujourd’hui roi incontesté des logiciels de gestion en entreprise. Pour cela, il mise sur les vertus de son modèle 100% cloud, la puissance de son écosystème et sur son rôle central dans la transformation numérique à l’œuvre dans toute l’économie. Si la croissance organique tend à ralentir, Salesforce poursuit sa boulimie d’acquisitions. Depuis le début de l’année, il racheté sept entreprises pour l’équivalent de 4 milliards de dollars, autant qu’en 2015. La plus importante étant l’absorption en juillet 2016 de Damandware, une société de services cloud pour la gestion de site d’e-commerce, pour 2,8 milliards de dollars.

Marc Benioff se garde d’indiquer quand son nouveau rêve serait réalisé. Mais, si la croissance se poursuit au rythme de 20%, cela pourrait arriver en 2021. SAP est prévenu.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale