Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Salesforce lance de premières intégrations pour faire de Slack sa plateforme de communication universelle

Salesforce dévoile de premières fonctionnalités qui doivent faire de Slack une interface universelle reliant toutes ses solutions et services. Elles se destinent pour le moment aux équipes ventes, marketing et service, mais d'autres intégrations devraient suivre rapidement.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Salesforce lance de premières intégrations pour faire de Slack sa plateforme de communication universelle
Salesforce lance de premières intégrations pour faire de Slack sa plateforme de communication universelle © Austin Distel/Unsplash

Salesforce démarre l'intégration de Slack dans son écosystème ce 17 août, où plutôt l'inverse : l'intégration de ses services existants dans Slack, dont il veut faire sa principale plateforme de communication. Une stratégie qu'il avait affichée dès l'annonce de son acquisition de Slack pour 27,7 milliards de dollars.

Cela veut dire que Slack sera l'interface reliant les utilisateurs entre eux, mais connectant aussi leurs différents produits et services, y compris ceux d'entreprises tierces. L'idée est d'avoir accès à tous les outils dont on a besoin dans une même interface, sans avoir à jongler entre des environnements disparates.

Chatrooms dédiées aux forces de vente
Salesforce a donc rajouté des intégrations dans Slack à destination des équipes ventes, du service avant et après vente, du marketing et de l'analyse de données. La solution Sales Cloud se voit adjoindre des chat rooms dédiées qui regroupent à la fois le personnel interne et externe (fournisseurs, prospects...) pour simplifier la communication et accélérer les négociations en vue d'un accord. Chaque participant peut aussi recevoir des récapitulatifs quotidiens de l'avancement du projet (générés automatiquement).

Alertes sur les campagnes marketing
Les équipes marketing peuvent aussi bénéficier de ces alertes automatiques lorsqu'un évènement se produit sur une campagne ou que des chiffres intéressants sont générés. Ces fonctionnalités tirent parti de la solution Datorama, que Salesforce a racheté en 2018.  Même principe pour l'analytics de manière générale avec une intégration de Tableau (également racheté en 2018) qui permet de configurer des alertes automatiques sur les métriques que l'on juge importantes.

Enfin, pour les équipes services, il est possible de créer des salles baptisées essaims (swarms) afin de s'entraider sur des questions complexes ou les cas rares. Ces fonctionnalités ne sont évidemment qu'un début, et Salesforce promet plus d'annonces dès le mois prochain lors de sa conférence Dreamforce.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.