Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Salesforce rachète Slack pour 27,7 milliards de dollars

Vu ailleurs C'est officiel : Salesforce va faire l'acquisition du service de messagerie en entreprise Slack, et ce pour la somme de 27,7 milliards de dollars. Il s'agit à date du plus important rachat du spécialiste de la gestion de la relation client (CRM). Les deux entreprises, qui étaient déjà proches, renforcent ainsi leurs positions respectives face à Microsoft.
mis à jour le 02 décembre 2020 à 00H01
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Salesforce rachète Slack pour 27,7 milliards de dollars
Salesforce rachète Slack pour 27,7 milliards de dollars © Salesforce

Mise à jour le 2 décembre : Salesforce a confirmé le 1er décembre en fin de soirée qu'il va s'emparer de Slack. Le coût de l'opération est de 27,7 milliards de dollars. L'accord devrait être finalisé au second trimestre 2021, après les habituelles vérifications des régulateurs. Le fondateur et CEO de Slack, Stewart Butterfield, continuera à diriger l'entité qui va devenir une division au sein de Salesforce. L'entreprise de Marc Benioff prévoit d'intégrer Slack "en profondeur" dans tous ses services cloud, et d'en faire l'interface de Salesforce Customer 360.

Article originel : Salesforce, le spécialiste de la gestion de la relation client (CRM), pourrait s'emparer de Slack. Les deux entreprises sont actuellement en discussion sur les termes de cette acquisition, qui pourrait être annoncée dès la semaine prochaine, rapporte le Wall Street Journal. Cette acquisition pourrait valoriser Slack à plus de 17 milliards de dollars et être ainsi le rachat le plus important réalisé par Salesforce. 

Elle vise à renforcer le portefeuille de solutions proposées par Salesforce. Surtout que le service de messagerie s'est lancé dans des développements afin de faciliter les usages trans-applications et les conversations entre utilisateurs d'une entreprise à l'autre.

Slack pourrait bénéficier de la base clients de Salesforce
Plateforme de communication fondée en 2013 et officiellement lancée l'année d'après, Slack a tranquillement séduit le monde des entreprises. Le service de messagerie, qui a fait son entrée à la bourse de New York en 2019, fait aujourd'hui face à la concurrence de Microsoft Teams. La firme de Redmond aurait d'ailleurs d'abord cherché à s'emparer de Slack en 2016 (pour 8 milliards de dollars) avant de lancer son propre service de messagerie plus tard dans l'année, rappelle CNBC.

Dans cette compétition, Teams a un avantage considérable : la base clients massive de Microsoft qui propose notamment un service d'e-mail très prisé en entreprise : Outlook. Un avantage qui pourrait s'estomper si Salesforce venait à s'emparer de Slack. Le service de messagerie disposerait alors de la puissance de Salesforce et de sa base clients.

Salesforce multiplie les acquisitions
En bonnes conditions financières depuis quelques années, Salesforce a réalisé plusieurs achats importants afin de renforcer sa position. En 2018, le spécialiste du CRM s'est d'abord emparé de MuleSoft pour 6,5 milliards de dollars. L'objectif étant notamment de pouvoir rassembler les données réparties dans les différentes divisions d’une entreprise concernant un même client et renforcer ses compétences dans la connexion d'applications au cloud.

En 2019, il a fait l'acquisition de Tableau Software, une société spécialisée dans les logiciels de visualisation de données, pour 15,7 milliards de dollars. L'acquisition de Slack, qui pourrait être d'un montant supérieur, intervient à une période favorisant l'utilisation de services de messagerie instantanée en raison de la pandémie de Covid-19, avec la généralisation du télétravail dans certains pays et entreprises.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.