Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Salesforce se hisse dans le classement Fortune 500

Le leader mondial des services de gestion de la relation client Salesforce fait son entrée dans le classement Fortune 500 des plus grosses entreprises américaines. Une consécration qui valide son modèle 100% cloud et le place sur la route des quatre géants du logiciel : Microsoft, Oracle, IBM et SAP.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Salesforce se hisse dans le classement Fortune 500
Salesforce se hisse dans le classement Fortune 500 © Justin Levy - Flickr - CC

Salesforce n’a que 16 ans d’existence. Et le voilà qu’il joue déjà dans la cour des grands. Le leader mondial des logiciels de gestion de la relation client dans le cloud fait son entrée dans Fortune 500. Il intègre le classement 2015 des 500 plus grosses entreprises américaines à la 483ème place sur la base du chiffre d’affaires de 2014. Il était à la 599ème place dans le classement de l'année dernière.

 

Marc Benioff, PDG-cofondateur de l’entreprise californienne, ne cache pas sa satisfaction. "C’est une étape très importante pour Salesforce et une formidable validation de notre dévouement au cloud et au succès de nos clients. Cela témoigne aussi de la confiance que nos clients placent en nous."

 

Entrée dans le Top 10 des éditeurs de logiciel en 2013

Salesforce emploie plus de 17 000 personnes dans le monde, dont environ 350 en France. Il se prépare à terminer l’exercice fiscal en cours (à clôturer le 31 janvier 2016) avec un chiffre d’affaires de 6,6 milliards de dollars, en progression de 23% par rapport à l’exercice précédent.

Numéro un mondial des services de gestion de la relation client et du logiciel à la demande, il figure depuis 2013 dans le Top 10 des éditeurs de logiciel dans le monde. Avec les résultats du deuxième trimestre fiscal 2015 (achevé le 31 juillet), il franchit la barre des 6 milliards de dollars de chiffre d’affaires annuel, ce qui conduit Marc Benioff à revendiquer déjà la place de sixième éditeur de logiciel dans le monde. Une revendication contestée toutefois par Gartner.

 

Selon le cabinet américain, Salesforce se situe à la huitième place en 2014 avec une part de marché de 3%, derrière Microsoft (40,1%), Oracle (17,6%), IBM (17,1%), SAP (11,6%), Symantec (3,7%), EMC (3,5%) et VMware (3,3%). Ce qui constitue une progression de deux places par rapport à 2013.

Mais il est l’éditeur de logiciel qui croit le plus vite dans le Top 10 : +31% en 2014 contre +16,1% pour VMware, +6,4% pour SAP ou +2,7% pour Oracle. Ce qui lui donne de sérieuses chances de battre en 2015 Symantec, EMC et VMWare, et se hisser à la cinquième place derrière Microsoft, Oracle, IBM et SAP.

 

Objectif: battre SAP

Certes, la croissance de Salesforce subit un net ralentissement. De 30% en moyenne dans le passé, elle est en train de tomber aux alentours de 20%. Marc Benioff maintient néanmoins des ambitions mirobolantes : franchir la barre des 10 milliards de dollars de chiffre d’affaires (ce qui pourrait être atteint en 2018). A plus long terme, l'objectif est de faire de Salesforce une société de 20 milliards de dollars de chiffre d’affaires et de reprendre à SAP le titre de premier éditeur de logiciel de gestion d’entreprise.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media