Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Samsung accuse LG d'avoir détruit ses machines à laver à l'IFA de Berlin

La guerre qui oppose Samsung à LG dans plusieurs domaines prend une tournure inattendue. Samsung a porté plainte en Allemagne contre son concurrent et compatriote sud-coréen, LG, pour détérioration de matériel et diffamation. En cause, des employés de LG qui auraient, volontairement, saboté des lave-linges de marque Samsung durant l'IFA de Berlin. Selon le quotidien sud-coréen, Yonhap News, des images d'auto-surveillance montreraient les saccageurs en train d'asséner des coups de pied aux portes des appareils de Samsung, en marge du salon. 
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Samsung accuse LG d'avoir détruit ses machines à laver à l'IFA de Berlin
Samsung accuse LG d'avoir détruit ses machines à laver à l'IFA de Berlin © Samsung

On pourrait croire à un vaudeville. Et pourtant. Des employés de LG auraient franchi une limite dans la guerre qui oppose la marque à Samsung, en détériorant leur matériel.

L'histoire se déroule le 4 septembre, à la veille de l'ouverture du salon de l'IFA, à Berlin, où le leader sud-coréen, Samsung, doit présenter ses dernières machines à laver, silencieuses et économiques. Des employés de LG présents dans les allées du salon entendent bien saboter la présentation et décident, tout simplement, de saccager les appareils électroménagers de leur concurrent.

Selon le site anglophone sud-coréen, Yonhap News, grâce aux caméras de surveillance, les forces de l'ordre allemandes auraient clairement identifié les deux malfrats et là... surprise, parmi eux, se trouverait Jo Seong-Jing, le directeur de la division électroménager de LG.

"LG n'a jamais eu l'intention d'endommager les produits de ses concurrents"

Face à ces accusations et malgré des preuves accablantes, LG se défend toujours de tels agissements.

"Les portes des machines à laver Samsung tremblaient et on accuse des employés de LG d'avoir endommagé leurs produits ? C'est un incident courant qui s'est produit à la veille d'un salon électronique. Il n'y a aucune raison pour que notre personnel cherche à détériorer les appareils de Samsung. LG n'a jamais eu l'intention d'endommager les produits de ses concurrents", a déclaré un responsable de la firme à la presse sud-coréenne. 

Samsung ne croit pas en la bonne foi de LG et le géant sud-coréen a décidé de porter plainte pour détérioration de matériel et diffamation. En attendant l'énoncé du verdict, l'enquête se poursuit et les autorités allemandes cherchent désormais à savoir s'il s'agit d'une première pour LG, ou si ces méthodes peu conventionnelles ont déjà été utilisées par le passé. 

Wassinia Zirar

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media