Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Samsung contraint de vendre des actifs pour financer le rappel du Galaxy Note 7

Le géant coréen de l’électronique Samsung vend ses participations dans le capital de Seagate Technology, Rambus et Sharp et cède la moitié de ses parts dans ASML. Des opérations destinées à financer le rappel de son Galaxy Note 7 à cause d’un problème de batterie.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Samsung contraint de vendre des actifs pour financer le rappel du Galaxy Note 7
Le Galaxy Note 7 de Samsung © Samsung

Samsung Electronics n’est plus actionnaire du constructeur américain de disques durs Seagate Technology. Ni du spécialiste yankee des technologies de mémoires vives Rambus, ni du groupe japonais d’électronique Sharp. Le géant coréen de l’électronique a vendu toutes ses participations dans le capital de ces sociétés : 4,2% dans Seagate Technology, 4,5% dans Rambus et 0,7% dans Sharp. Il a également cédé la moitié de ses 2,9% de parts dans le néerlandais ASML, numéro un mondial des équipements de production de semiconducteurs. Au total, ces opérations lui rapportent environ 890 millions de dollars en cash.

 

Coût du rappel: 1 miliard de dollars

Ce désinvestissement vise à financer le rappel du Galaxy Note 7, son nouveau smartphone vedette à grand écran lancé en août 2016. Cet appareil, qui devait être le fer de lance de l’offensive de Samsung Electronics dans les smartphones haut de gamme face à Apple, s’est révélé présenter un risque d’incendie à cause de la surchauffe de sa batterie. Un problème qui contraint le groupe de Séoul à rappeler et échanger les 2,5 millions de terminaux déjà vendus dans le monde. Selon les analystes, l’opération pourrait lui coûter 1 milliard de dollars.

 

Dégradation des résultats de Samsung en perspective?

Samsung Electronics a les moyens d’y faire face. Au 30 juin 2016, il dispose d’une trésorerie de près de 69 milliards de dollars. S’il a décidé de vendre des actifs pour la financer, c’est qu’il s’attend peut-être à une détérioration de ses résultats au second semestre 2016, après un retour à la croissance au premier semestre. Au deuxième trimestre 2016, il affiche une hausse de 5% de son chiffre d’affaires total à 49 milliards de dollars et de 2% celui dans les mobiles à 26 milliards de dollars. Depuis le lancement de son programme de rappel le 2 septembre 2016, la marque coréenne a perdu près de 26 milliards de sa capitalisation boursière tombée à 216 milliards de dollars.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale