Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Samsung lance un dispositif de surveillance par drone pour les réseaux 5G

Vidéo Samsung a présenté le 22 juin dernier une nouvelle solution dédiée à mesurer les performances du réseau 5G. Il permet de réduire le temps et les risques liés aux opérations de maintenance.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Samsung lance un dispositif de surveillance par drone pour les réseaux 5G
Samsung lance un dispositif de surveillance par drone pour les réseaux 5G © Capture YouTube

Samsung Networks a présenté dans une vidéo un nouveau système de maintenance par drone, spécifiquement dédié à la surveillance des réseaux 5G et testé avec succès à l’occasion d’une démonstration réalisée sur le campus de l’entreprise. "Cette solution automatisée offrira aux opérateurs un moyen simplifié de gérer plus efficacement les sites télécoms, d'améliorer la sécurité des employés et d'optimiser les performances du réseau", liste la société sud-coréenne dans un communiqué publié le 22 juin.

Des données de mesure en temps réel
Contrôlé par un opérateur au sol, le drone mesure automatiquement la rotation et l'inclinaison de l'antenne, la position de celle-ci étant essentielle pour assurer une couverture optimale. La nouvelle solution repose sur une technique d’intelligence artificielle et un algorithme de machine learning. Elle permet de mesurer automatiquement les angles d'installation de l'antenne, le technicien restant au sol et accédant aux données de mesure transmises par le drone sur une application disponible sur smartphone.

Un dispositif qui permet aux techniciens de maintenance de vérifier quasiment en temps réel "si les antennes sont correctement installées à des angles optimaux prédéfinis", ajoute la société sud-coréenne. Selon Samsung, il faut "moins d'une minute" pour que les données soient transmises, analysées et visualisées par l’opérateur. En tout, le contrôle d’une antenne peut être réalisé en 15 minutes, contre les "quelques heures" nécessaires à un technicien pour effectuer un contrôle manuel.
 


Préserver la sécurité des techniciens
L’autre gros bénéfice du drone est lié à la sécurité des techniciens. Il permet de diminuer drastiquement les interventions humaines sur les sites de maintenance. "Les antennes sont généralement installées à des hauteurs importantes sur des sites comme les tours ou les toits afin d'assurer une couverture mobile optimale, rappelle Samsung. Les opérateurs transportent généralement des équipements lourds et coûteux lorsqu’ils montent sur ces sites pour mesurer les configurations d'antennes". De plus, rappelle la société, ces interventions nécessitent deux personnes, d'où l'intérêt de ne mobiliser une équipe que lorsque cela est vraiment nécessaire.

L’enjeu pour Samsung est donc de proposer une solution moins lourde alors que le nombre de sites de réseau 5G augmente et avec lui, les besoins en maintenance. Un marché extrêmement stratégique, Samsung proposant des solutions 5G en Corée du Sud mais également aux Etats-Unis et plus récemment au Japon, où la majorité des abonnés 5G sont actuellement situés. Samsung précise que de nouvelles fonctionnalités seront ajoutées afin de permettre par exemple d'ajuster à distance l'inclinaison de l'antenne à sa position optimale à partir d'un smartphone ou d'un PC. La firme ne précise pas le coût de sa nouvelle solution

Des dégradations au Royaume-Unis
Bien que Samsung n’évoque à aucun moment les dégradations volontaires – elle mentionne seulement les erreurs de pose et les conditions climatiques qui peuvent être à l’origine de ces anomalies – ce système prend du sens au regard des nombreuses controverses suscitées par la nouvelle norme télécoms.

Associée à tort à l’apparition ou à la propagation de Covid-19, la 5G a alimenté certains faits divers, notamment en Grande-Bretagne. The Guardian avait révélé que quatre techniciens avaient été agressés lors de l’installation d’antennes-relais, tandis que des structures avaient été brûlées. Ces dégradations avaient amené YouTube à retirer de sa plate-forme toutes les vidéos sous-entendant une corrélation entre la norme de téléphonie mobile et la maladie à coronavirus.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media