Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Samsung se retire des PC sous Windows en Europe

Face au déclin de ses ventes, le géant coréen de l’électronique Samsung arrête la vente de PC sous Windows en Europe. Mais il continue à écouler des Chromebooks uniquement sur le marché professionnel et dans les pays où il y a une forte demande potentielle.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Samsung se retire des PC sous Windows en Europe
Samsung se retire des PC sous Windows en Europe © D.R. - Samsung

Officiellement, il ne s’agit que d’une suspension de ses ventes de PC sous Windows en Europe. Dans la réalité, Samsung se retire bel et bien du marché avec peu de chance d’y revenir. Cette décision est motivée par la détérioration de sa position, comme en témoigne son recul en France. Selon le cabinet Gartner, ses ventes au deuxième trimestre 2014 y ont baissé de 66% par rapport au deuxième trimestre 2013. Entre temps, Samsung est tombé de la huitième à la dixième place et sa part de marché a chuté de 4% à seulement 1%. "La baisse a commencé en 2013 et s’est accélérée au début de l’année 2014", remarque Isabelle Durand, analyste chez Gartner.

En juillet 2014, Samsung a été contraint de se retirer du marché grand public et de se recentrer sur le marché des entreprises. Une mesure qui ne semble pas avoir résolu le problème. "Ce désengagement va profiter surtout à Acer et peut-être aussi à Asus", prévoit Isabelle Durand.

Position forte sur le segment des Chromebooks

Samsung ne quitte pas complètement le marché européen de la micro-informatique. Il continue à vendre des Chromebooks (PC portables basés sur le système d’exploitation Chrome de Google) aux entreprises, uniquement dans les pays où il y a une demande. C’est le cas de la France. " Il y a un réel appétit pour ce type de machines, assure Olivier Savornin, directeur B2B chez Samsung Electronics France. Le concept plait parce qu’il est moins cher – 300 euros contre 800 à 1200 euros selon la configuration pour un PC d’entreprise, est plus simple à gérer à distance et complète bien les usages de tablettes sous Android. Et pour nous, les marges sont nettement plus confortables que dans les PC."

Le choix de Samsung de se maintenir dans les Chromebooks s’explique aussi par sa position forte sur ce segment. Selon Gartner, il s’est vendu 2,9 millions de machines en 2013, dont 82% en Amérique du Nord. Le géant coréen de l’électronique s’arroge 65% du marché mondial. Le cabinet prévoit la vente de 5,2 millions de pièces en 2014 avec la possibilité d’une redistribution des cartes entre les acteurs. " Une grande bagarre se dessine sur ce marché entre Samsung, Acer et Asus ", note Isabelle Durand.

Samsung n’est pas le seul constructeur informatique asiatique à revoir son positionnement sur le marché. Sony a vendu ses PC et Toshiba a dû se recentrer sur le marché des entreprises.

Ridha Loukil

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale