Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Samsung sort enfin un smartphone Tizen, mais low cost

Le Samsung Z1, premier smartphone utilisant le système d'exploitation Tizen, est disponible en Inde. Samsung a finalement privilégié un modèle d'entrée de gamme et un marché encore en voie de développement pour son alternative à Android, n'ayant pas obtenu suffisamment de support de la part de l'industrie (opérateurs, développeurs) pour pouvoir se montrer plus ambitieux.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Samsung sort enfin un smartphone Tizen, mais low cost
Samsung sort enfin un smartphone Tizen, mais low cost © Samsung

Le smartphone Tizen de Samsung sort enfin, après plusieurs annonces repoussées depuis 2012... Mais il ne s'agit pas du modèle haut de gamme un temps envisagé. Samsung a annoncé mercredi 14 janvier la sortie du Samsung Z1, un téléphone d'entrée de gamme dédié au marché indien, dont le prix est de 5 700 roupies (environ 78 euros).

Tizen est un système d'exploitation open source de la famille des Linux sur lequel Samsung travaille depuis plusieurs années. Il équipe entre autres la majorité des smartwatchs du coréen, ainsi que plusieurs de ses appareils photo connectés et ses nouvelles smart TVs.

Pour Samsung, l'attrait d'utiliser Tizen sur ses téléphones tient à la liberté qu'il lui confèrerait par rapport à Android, l'OS qui équipe actuellement l'ensemble de ses smartphones. Android est en effet géré et maintenu par Google, qui resserre de plus en plus le contrôle qu'il exerce sur le système vis à vis des fabricants d'appareils (OEM).

Un marché très compétitif

Autre coup dur et autre motivation pour le coréen, sa domination du marché Android a été fortement érodée l'année dernière par la percée de fabricants chinois produisant des modèles d'entrée de gamme pour moins de 100 euros.

Pas de compatibilité avec les Samsung Gear

Si l'un des principaux intérets de Tizen réside dans son potentiel d'unification de tous les appareils connectés de Samsung, le Z1 ne possède pas les spécifications ni la puissance nécessaires pour se connecter aux smartwatchs de la marque.

Cependant, la difficulté de lancer un nouveau système d'exploitation réside avant tout dans la nécessité de lui fournir un écosystème applicatif consistant. Et pour le créer, outre les propres efforts du constructeur, il faut savoir attirer des développeurs indépendants et convaincre les éditeurs des applications mobiles les plus populaires de créer des versions adaptées.

Tout aussi important, le soutien des opérateurs télécoms de chaque pays qui exercent un très fort contrôle sur leurs marché respectifs. Si Samsung n'a pas sorti le modèle haut de gamme qu'il envisageait un temps (pour des marchés comme la France, le Japon ou la Russie), c'est aussi à cause de ce manque d'intéret de ses partenaires. Résultat, il vend le Z1 en Inde en passant directement par des réseaux de vente au détail.

Priorité aux marchés à fort potentiel de croissance

Le choix du marché indien n'est donc pas forfuit : Samsung sait que la majorité des téléphones du marché ne sont pas des smartphones, et que son potentiel de croissance est très important. D'autres constructeurs, comme Microsoft Mobile ou BlackBerry s'y intéressent aussi depuis plusieurs années. Le terminal est conçu dans cette optique de premier smartphone, il se concentre sur les fonctions de base (téléphone, messages, emails, fonction lampe torche, médias) et dispose des fonctions requises pour ce marché, comme un système à double carte SIM.

Samsung propose des solutions d'appoint pour les applications les plus utilisées, comme YouTube, Facebook ou Twitter. Le constructeur a de plus adapté son offre au marché en passant des accords avec les opérateurs locaux Reliance et Aircel qui accordent 500 Mo de transfert de données par mois gratuitement pendant 6 mois. Il a également inclus dans son offre un accès gratuit pendant trois mois à une sélection musicale et cinématographique locale (plus de 2 millions de chansons et 7 000 films), plus une sélection de 80 chaînes télé.

Ci-dessous un schéma présentant les spécifications techniques du téléphone.

Julien Bergounhoux

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media