Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Samsung va booster de 33% la densité de ses mémoires flash 3D

Le géant coréen de l’électronique Samsung se prépare à lancer la production de mémoires flash 3D à 64 couches de stockage de données, au lieu de 48 jusqu’ici. De quoi maintenir son avance sur son principal concurrent, le japonais Toshiba.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Samsung va booster de 33% la densité de ses mémoires flash 3D
La mémoire flash 3D actuelle de Samsung empile 48 couches © Samsung

Une nouvelle usine, une nouvelle technologie. Samsung se prépare à ouvrir sa nouvelle usine de semiconducteurs à Pyeongtaek, en Corée du Sud, avant la fin de l’année 2016, en avance sur son calendrier initial qui prévoyait cette ouverture en 2017. Le géant coréen de l’électronique a choisi de démarrer par la production d’une nouvelle génération de mémoires flash 3D construites par empilage de 64 couches de stockage de données. Cette technologie sera également lancée en fabrication dans l’usine de mémoires flash 3D de Samsung à Xi’an en Chine. C’est ce que rapporte le journal japonais Nikkei Asian Review.

 

Samsung, pionnier des mémoires flash 3D

Les mémoires flash 3D les plus denses actuellement comportent 48 couches de stockage de données. Et la feuille de route de Samsung prévoit de monter jusqu’à 100 couches. Une évolution tirée par la croissance des besoins de stockage de données des mobiles mais aussi des PC ultra portables et des baies de stockage dans les datacenters où les mémoires flash tendent à remplacer les traditionnels disques durs. Le passage à 64 couches offre un gain de densité de 33% par rapport à la génération à 48 couches, sans augmenter la surface occupée sur le circuit imprimé.

Mais Samsung, qui a démarré le premier en août 2015 la production de puces flash à 48 couches, d’abord dans son usine de Hwaseong, en Corée du Sud, puis aussi dans celle de Xi’an, en Chine, n’est plus seul sur ce créneau. Désormais, il est concurrencé par son compatriote SK Hynix, l’américain Micron Technology et surtout le japonais Toshiba avec qui il partage le marché de l’iPhone 7, comme le montre le désossage par Chipworks de la nouvelle génération d'iPhone.

 

 

Bataille d'investissement en Samsung et Toshiba

Sur son nouveau site industriel de Pyeongtaek, Samsung a prévu d’investir 14,7 milliards de dollars. Le groupe coréen veut conserver son avance sur Toshiba qui investit 14,6 milliards de dollars sur trois ans, avec son partenaire dans la production de mémoires flash 3D, l’américain Western Digital. Selon DRAMeXchange, une division du cabinet TrendForce, le groupe coréen domine avec 34,2% du marché mondial des mémoires flash au deuxième trimestre 2016, contre 23,6% pour son concurrent japonais.

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale