Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Samsung va mettre un terme à son service de stockage cloud

Vu ailleurs Le service cloud de Samsung va définitivement fermer le 30 juin 2021. D'ici-là, le fabricant coréen va faciliter la migration de ses clients vers le service de stockage Microsoft OneDrive, ainsi que la possible de télécharger toutes leurs données.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Samsung va mettre un terme à son service de stockage cloud
Samsung va mettre un terme à son service de stockage cloud © Samsung

Samsung va définitivement son service de stockage dans le cloud. Il sera définitivement arrêté le 30 juin 2021, et il ne sera plus possible de s'y abonner à partir du 5 octobre, annonce 20Minutes. Il était proposé par le constructeur coréen comme une solution simplifiée de sauvegarde de données pour ses smartphones et tablettes, qui pouvaient être synchronisées automatiquement. Le forfait de base était gratuit et des abonnements étaient proposés pour les personnes souhaitant disposer de plus d'espace.

Un service lancé en 2016
Samsung va envoyer des emails à ses usagers dans les semaines à venir pour leur expliquer comment transférer leurs données. L'entreprise coréenne invite ses utilisateurs à migrer vers la solution Microsoft OneDrive et/ou à télécharger de leurs données. Elles seront rapidement supprimées après leur transfert. Pour les personnes ayant souscrit un abonnement Premium, celui-ci leur sera en partie remboursé.

Les plateformes de stockage cloud sont devenues des services essentiels au cours des dix dernières années. Elles permettent une gestion plus aisée des données (fichiers audio, vidéo, texte, etc.) et simplifie leur partage entre différents équipements. C'est pourquoi Samsung avait lancé son service à l'automne 2016. Le Coréen n'explique pas les raisons de la fermeture de son service, mais on peut supposer qu'il n'est que peu utilisé, souffrant de la concurrence des services cloud de Google, intégrés profondément au sein d'Android. Samsung n'a par ailleurs pas forcément les compétences ni l'infrastructure nécessaire pour s'assurer que son service reste compétitif.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.