Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Trump confirme un assouplissement des sanctions contre Huawei, grâce à un système de licences

[ACTUALISE] Bonne nouvelle pour Huawei : les négociations commerciales entre les Etats-Unis et la Chine ont redémarré, et elles laissent entrevoir une porte de sortie pour le géant des télécoms. Le président Donald Trump a confirmé ce mardi 10 juillet 2019 un assouplissement des sanctions contre le fabricant chinois, qui pourra à nouveau utiliser des technologies américaines dans ses produits grâce à un système de licences.
mis à jour le 11 juillet 2019 à 11H00
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Trump confirme un assouplissement des sanctions contre Huawei, grâce à un système de licences
Trump confirme un assouplissement des sanctions contre Huawei, grâce à un système de licences © Flickr/Karlis Dambrans

[Actualisation du 11/07/19] : L’annonce était attendue. Deux semaines après sa rencontre avec le président chinois Xi Jinping, Donald Trump a confirmé mercredi 10 juillet 2019 un assouplissement de l’interdiction faite aux entreprises américaines de commercer avec Huawei. Si le géant chinois des télécoms restera bien inscrit sur la "liste noire" du département américain du commerce, les Etats-Unis délivreront des licences aux entreprises pour leur permettre de lui vendre des produits. A condition que l’opération "ne porte pas atteinte à la sécurité nationale", a indiqué l’administration. Une petite victoire pour Huawei… et un gros soulagement pour la Silicon Valley, dont les mastodontes (Microsoft, Qualcomm, Intel, etc.) ont, à de multiples reprises, approché l’administration pour plaider la cause de leur partenaire chinois. Sera-t-il de courte durée ? Larry Kudlow, conseiller économique du président américain, a précisé que les exigences en matière de licences ne seraient assouplies "que pour une période limitée". Autrement dit : ces licences pourraient ne plus être accordées à l’avenir, dans l’hypothèse où les négociations commerciales Chine/Etats-Unis échoueraient.

 

Le président américain, Donald Trump, a rencontré son homologue chinois Xi Jinping le 29 juin lors du sommet du G20, qui se déroulait au Japon. Suite à cet entretien, le dirigeant des Etats-Unis a déclaré que les deux pays allaient reprendre leurs négociations commerciales et que les Etats-Unis n'appliqueraient pas la hausse des taxes à l'importation qu'ils avaient préparée. Il a également indiqué que les entreprises américaines seront autorisées à vendre certains de leurs produits à Huawei, mais sans donner plus de détails.

 

Donald Trump avait mis en branle en mai dernier une procédure visant à blacklister le champion technologique chinois sur fond de négociations commerciales amères. Etre sur cette liste noire empêche Huawei d'utiliser des technologies américaines (logicielles ou matérielles) dans ses produits, rendant la vente de produits électroniques comme des smartphones ou ordinateurs très difficile. Les taxes à l'importation sur les produits fabriqués en Chine auraient de leur côté donné lieu à des hausses de prix sur de très nombreux produits de marques américaines ou internationales.

 

Aucune décision formelle n'a encore été prise

D'après le Washington Post, Trump a déclaré à la presse qu'il allait voir avec son gouvernement pour relâcher la pression exercée sur Huawei, tout en précisant que la décision de lever les sanctions n'a pas encore été prise. De son côté, le Wall Street Journal rapporte que le sort de Huawei ne sera figé qu'une fois les négociations terminées. Ce revirement du président américain donne de l'eau au moulin de Huawei, qui clame depuis l'annonce des sanctions qu'il n'est que la victime collatérale d'une guerre commerciale entre les deux pays.

 

De leur côté, les Etats-Unis, au travers de diverses organisations liées au renseignement, affirment depuis des années que les équipements de Huawei posent des risques pour la sécurité nationale à cause du lien de l'entreprise avec le gouvernement chinois. L'avènement proche des réseaux 5G a précipité les choses, et la plupart des nations occidentales (y compris la France) étudient aujourd'hui la possibilité de restreindre la commercialisation des équipements Huawei.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale