Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Sans contact : NXP vend un pôle d'activité spécialisé à Gemalto

En pleine restructuration, NXP Semiconductors (ex-pôle de semi-conducteurs de Royal Philips Electronics) va céder à Gemalto l'une de ses activités spécialisées dans les cartes à puces sans contacts Mifare. Elle est basée à Sophia Antipolis.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Sans contact : NXP vend un pôle d'activité spécialisé à Gemalto
Sans contact : NXP vend un pôle d'activité spécialisé à Gemalto

Quelques jours après la publication de ses résultats annuels 2008 (marqués par une baisse de 13,9% de son chiffre d'affaires et une perte nette de 3,6 milliards de dollars), NXP Semiconductors vient de faire état d'une nouvelle étape dans sa restructuration, qui l'a déjà conduit récemment à annoncer les licenciements de 4 500 salariés. Le fabricant néerlandais de semi-conducteurs prévoit de céder à Gemalto, au deuxième semestre 2009, un pôle d'activité basé à Sophia Antipolis (où il emploie près de 350 salariés). Il ne précise ni les effectifs concernés, ni le montant de la transaction pour l'instant. Contacté, Gemalto se contente de son côté de signaler que la reprise porte « à la fois sur des technologies et des ingénieurs ».

Sans contact pour le secteur des transports

Dans un communiqué, les deux constructeurs affirment que « le pôle concerné [...] continuera de développer et de commercialiser des logiciels et services conformes aux spécifications d'interface Mifare4Mobile, qui régissent les applications Mifare sur les terminaux mobiles NFC (Near Field Communication) », autrement dit les terminaux équipés de puces sans contact. Mifare - une marque détenue par NXP - est l'une des principales technologies de cartes à puces sans contact. Elle est principalement utilisée pour payer et valider des abonnements de transport et des services de billetterie.

Tiers de confiance

Avec ce rachat, le géant des cartes à puces, déjà partenaire de NXP, pourra ajouter une nouvelle brique « mobile » à son offre de tiers de confiance (Trusted Service Manager). Il y ajoutera Mifare4Mobile, un gestionnaire de services de confiance permettant d'assurer la sécurité et la confidentialité des infrastructures de paiement et de billetterie reliant les opérateurs de transport, les banques et les opérateurs de téléphonie mobile.

Mais qu'on ne s'y trompe pas. NXP - qui a lancé en fin d'année des interfaces de programmation pour gérer les applications Mifare sur des mobiles - conserve l'entière propriété de Myfare4Mobile. Il garde la main sur les spécifications de l'interface et les brevets associés à cette technologie.

Christophe Dutheil

A lire aussi :

Semi-conducteurs : nouvelle restructuration chez NXP

Gemalto renonce à son offre sur Wavecom

Dans le rouge, Philips supprime 6000 emplois supplémentaires

NXP : suspension provisoire du plan social

 
media