Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Sarcos lève 40 millions de dollars pour commercialiser son exosquelette industriel motorisé

Levée de fonds L'Américain Sarcos Robotics vient de lever 40 millions de dollars pour lancer la production commerciale de son exosquelette industriel. Dévoilé au CES 2020, le Guardian XO permet de soulever jusqu'à 90 kilogrammes et divise le poids de son opérateur par 20. L'objectif est d'augmenter les capacités physiques des employés tout en évitant les blessures.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Sarcos lève 40 millions de dollars pour commercialiser son exosquelette industriel motorisé
Sarcos lève 40 millions de dollars pour commercialiser son exosquelette industriel motorisé © Dan Escobar

La société américaine Sarcos Robotics lève 40 millions de dollars. Le tour de table a été mené par Rotor Capital et les partenaires historiques de l'entreprise spécialisée dans la conception de robots industriels. Cette opération vient s'ajouter aux 56,1 millions de dollars déjà levés par Sarcos, spin-off de l'université de l'Utah.

Lancer la production commerciale de Guardian XO
Ces nouveaux fonds vont servir à lancer la production commerciale de l'exosquelette industriel baptisé Guardian XO. Sa commercialisation est prévue pour 2021, mais Sarcos précise dans son communiqué que les précommandes sont déjà ouvertes. Fonctionnant sur batteries, le Guardian XO s'adresse à une myriade de secteurs : aviation, fabrication, logistique, pétrole et le gaz, construction, défense… Les Marines et la compagnie aérienne américaine Delta Air Lines testent actuellement le produit.

En cours de développement depuis plus de 20 ans et dévoilé en grande peompe au Consumer Electronics Show 2020, cet exosquelette a été spécialement conçu pour aider dans les tâches humaines qui nécessitent de soulever des charges lourdes. L'objectif est d'augmenter les capacités physiques des travailleurs tout en réduisant le risque de blessures.
 


Avec une autonomie de 8 heures maximum, le Guardian XO aurait la faculté de porter des charges de 90 kg sur de longues périodes et divise le poids de son opérateur par 20. La combinaison possède "une série de capteurs intégrés dans l'exosquelette, permettant à l'opérateur d'actionner intuitivement le robot d'une manière qui tire parti de ses instincts et de ses réflexes, et qui minimise le besoin de formation humaine", explique la société qui a déjà collaboré avec la Defense Advanced Research Projects Agency (DARPA) pour la conception d'un exosquelette militaire motorisé en 2006.

Un marché qui dépassera les 11,5 milliards de dollars d'ici 2030
Sarcos est l'une des nombreuses entreprises qui conçoivent des exosquelettes à usage industriel, une liste qui comprend également Rewalk, Ekso, SuitX et des constructeurs automobiles comme Honda. D'après le cabinet de conseil ABI Research, la valeur totale du marché mondial des exosquelettes motorisés dépassera 11,5 milliards de dollars d'ici 2030.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media