Satelia lève 10 millions d'euros pour ses solutions de télésurveillance médicale

Spécialisée dans la télésurveillance pour les maladies chroniques, et notamment l'insuffisance cardiaque, la start-up Satelia lève 10 millions d'euros. Elle aimerait proposer des solutions pour tout un ensemble de maladies chroniques dans le but d'éviter des hospitalisations et de diminuer le taux de mortalité.

Partager
Satelia lève 10 millions d'euros pour ses solutions de télésurveillance médicale

Le spécialiste de la télésurveillance médicale pour les maladies chroniques Satelia lève 10 millions d'euros. La start-up de la French Tech a annoncé le 26 octobre 2022 avoir réalisé cette levée de fonds auprès d'Impact Partners. Elle a commencé par mettre au point une application de télésurveillance pour les personnes atteintes d'insuffisance cardiaque.

Un questionnaire à remplir

Fondée en 2017 à Bordeaux par Nicolas Pages, la start-up vise à "améliorer la qualité de vie des patients atteints de maladies chroniques, comme l'insuffisance cardiaque ou les cancers", comme l'explique son cofondateur. La jeune pousse cherche à aider les hôpitaux, les cliniques et les médecins libéraux à améliorer le suivi de leurs patients atteints de maladies chroniques. Pour cela, elle a mis au point différents programmes. "Ces programmes de télésuivi, de coordination et d’augmentation des connaissances médicales leurs permettent d’avoir la garantie d’un parcours de soins dans les plus hauts standards, évitant les ruptures préjudiciables à la santé", assure Nicolas Page. Des solutions d'autant plus nécessaires au vue de la situation difficile du secteur médical et des déserts médicaux.

Concrètement les patients inclus dans un programme communiquent régulièrement des informations sur leurs symptômes et leur qualité de vie. Le fonctionnement de l'application est très simple. Le cardiologue inscrit le patient sur le site internet et ce dernier reçoit un à trois SMS toutes les semaines contenant un lien qui renvoie vers une "web application" avec un questionnaire à remplir. A charge pour un algorithme de détecter les éventuelles situations à risque et prévenir le médecin qui pourra contacter le patient si cela est nécessaire. Le patient est donc impliqué dans son parcours de soin, et des informations médicales lui sont transmises sur les signes d'alerte ou l'alimentation. S'il ne maîtrise pas les outils informatiques, des infirmiers contactent directement le patient sur sa ligne fixe.

Suivre d'autres maladies chroniques

La jeune pousse assure avoir suivi plus de 10000 patients depuis 2018 en coordination avec leurs médecins. Elle équipe déjà plus de 220 centres en France. Le fait qu'elle ait reçu l'agrément permettant à sa solution d'être 100% remboursable l'aide sans doute à acquérir de nouveaux patients. Avec cet apport financier, la start-up veut renforcer sa présence en France et se développer à l'international en étant présente dans 5 pays dans les 5 ans à venir.

Elle entend également continuer à mettre au point des programmes afin de proposer des solutions de télésuivi pour 5 grandes pathologies chroniques. "Nous pensons pouvoir aider les acteurs médicaux à développer plus aisément leurs parcours patients et apporter des savoir-faire soignants et des outils adaptés au terrain", ajoute encore Nicolas Page. Satelia souhaiterait notamment proposer une solution de télésuivi dans la cancérologie. Pour l'aider, la start-up qui compte 87 salariés prévoit de recruter 220 collaborateurs d'ici trois ans.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS