Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Satya Nadella veut impulser un changement profond de la culture d'entreprise chez Microsoft

Le patron de Microsoft veut transformer non seulement le modèle de l’entreprise mais aussi sa culture. Pour s’adapter à l’évolution rapide du marché, il demande à ses employés d’être plus réactifs. Son maître mot : vitesse.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Satya Nadella veut impulser un changement profond de la culture d'entreprise chez Microsoft
Satya Nadella veut impulser un changement profond de la culture d'entreprise chez Microsoft © Flickr CC - Heisenberg Media

"Vitesse, vitesse, vitesse". C’est ce que Satya Nadella, directeur général de Microsoft, réclame de la part de ses employés pour s’adapter à l’évolution accélérée du marché de l’informatique. Et il l’a dit lors de la conférence sur la mobilité et la transformation numérique organisée par Microsoft à Paris le 13 novembre 2014.

Depuis qu’il a pris les commandes en février 2014, Satya Nadella s’attelle à transformer Microsoft avec deux grandes priorités : le mobile et le cloud computing. Pas facile pour un homme du sérail qui a passé 22 ans dans la maison. "De par mon expérience dans le groupe, j’ai naturellement un point de vue de l’intérieur de Microsoft, mais j’essaie d’avoir le point de vue extérieur, ce qui n’est pas simple, concède-t-il. Pour cela, je passe beaucoup de mon temps avec les clients et les partenaires."

Pour le nouvel homme fort de Microsoft, le mobile ne se réduit pas au terminal. "C’est surtout une expérience d’usage, explique-t-il. L’utilisateur doit retrouver ses données, ses applications et son environnement quelle que soit sa situation. A nous de faire en sorte que cela soit possible."  C’est pourquoi il a ouvert sa suite bureautique Office aux plates-formes mobiles concurrentes iOS d’Apple et Android de Google.

Transformer le groupe en profondeur

Sur le front du cloud, Satya Nadella reste convaincu que l’avenir est aux environnements hybrides combinant cloud public et informatique traditionnelle. "Il se vend 8 millions de serveurs par an dans le monde, indique-t-il. Or seul 1,5 million de serveurs sont absorbés par Google, Amazon et autres acteurs du cloud et d’Internet. Tout le reste est acheté par les entreprises pour leurs propres datacenters." Il confie néanmoins qu’il veut faire de Microsoft un acteur majeur du cloud computing en investissant 5 milliards de dollars dans l’extension de son réseau de datacenters sur les cinq continents. Et il fait fi du bouleversement de modèle que ce virage risque d’entraîner. "Je ne me préoccupe pas du changement de modèle, avoue-t-il. Je me concentre sur la transformation du groupe. Et le changement de modèle découlera naturellement de cette transformation."

Pour le patron du géant de Redmond, la transformation implique également un changement profond de la culture d’entreprise. "Nous sommes déjà habitués à réagir aux changements du marché par des réflexes d’apprentissage et de vitesse, rappelle-t-il. Mais le rythme d’innovation s’accélère, ce qui exige de nous non seulement d’être encore plus réactifs mais aussi d’anticiper les évolutions. Car ce qui m’intéresse, ce n’est pas l’innovation pour aujourd’hui, mais celle pour demain."

Satya Nadella demande à ses employés d’être à l’écoute du marché et à l’affût des signaux annonciateurs de changements à venir. "Le marché est plein de signaux utiles et de bruit, explique-t-il. Il faut apprendre à capter les bons signaux et à agir en conséquence. C’est ce que je demande aux employés de Microsoft."

Ridha Loukil

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale