Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

ScanUp, l'app qui offre de la transparence aux consommateurs, de plus en plus attentifs à leur alimentation

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Faire évoluer les consommateurs en "consomm’acteurs”" voilà l’objectif de ScanUp, l’application mobile créée en 2017 par Caroline Péchery et Adrien Dumitresco. L’objectif est d’apporter plus de transparence aux clients et les encourager à agir en faveur de l'alimentation saine et responsable de demain. La start-up vient de signer avec Franprix et bientôt avec d'autres grandes enseignes.

ScanUp, l'app qui offre de la transparence aux consommateurs, de plus en plus attentifs à leur alimentation
ScanUp, l'app qui offre de la transparence aux consommateurs, de plus en plus attentifs à leur alimentation © ScanUp

ScanUp est une application mobile gratuite, disponible sur IOS et Android, qui permet aux consommateurs de créer leur propre liste de courses, d’obtenir de la transparence sur les produits qu’ils achètent, mais aussi de collaborer avec les marques”, voici la définition de Caroline Péchery, co-fondatrice de ScanUp, en charge de l’aspect communication et marketing de la société.

Le concept de cette récente application est le suivant : le consommateur scanne le code barre d’un produit pour l’ajouter à sa liste de course et obtenir son "nutri-score", les informations nutritionnelles, les labels, les éventuels allergènes ou même les additifs qu’il contient. Un code couleur est utilisé pour représenter ces différentes valeurs et, dans le cas où le produit scanné est mal noté, une alternative plus saine peut être proposée.

ScanUp est alimentée par OpenFoodFacts, une base de données libre et gratuite, renseignée par les consommateurs, mais aussi par les marques et les retailers eux-mêmes, qui communiquent à la start-up les informations sur leurs produits, contribuant ainsi à créer une large base de données. Plus de 650 000 produits sont aujourd’hui reconnus, un nombre qui ne cesse de croître.

 

La co-construction : un moyen d’apporter plus de transparence aux consommateurs

Il y a un mois, les trois associés de ScanUp, Adrien Dumitresco et Caroline et Thibaud David, se sont lancés dans la co-construction d’aliments. Les marques et les consommateurs peuvent ainsi travailler ensemble à la création de l’alimentation de demain. Avec ce concept, leur objectif est de répondre au besoin de confiance et de transparence des clients.

L’enseigne Franprix, après avoir constaté un désir chez les consommateurs de jouer un rôle dans l’évolution de leur alimentation, a élaboré un partenariat avec la start-up. De ce fait, les utilisateurs de l’application ont actuellement la possibilité de voter, et ce jusqu'à mi-août 2018, pour élaborer le cahier des charges d’une future pizza de la marque Franprix. Il peut s’agir de l’origine des produits, de leur nature ou toute autre caractéristique, dès lors que le critère imposé par la start-up est respecté, à savoir que le QCM de vote doit contenir au minimum 30% de questions au niveau éthique.

Une fois le produit co-construit, ScanUp veut continuer à entretenir le contact avec les utilisateurs. “L’idée est d’informer les consommateurs sur tout le processus, jusqu’à la commercialisation du produit”, déclare Caroline Péchery à L'Usine Digitale. Le résultat final du vote et le cahier des charges seront donc accessibles. Par ailleurs, la co-fondatrice nous a confié que la création d’un label était en cours. Il permettra de signaler qu’un produit a été co-construit via ScanUp, par la communauté de l’application.

L’autre valeur ajoutée de cette application est l’étude du consommateur, qui consiste à solliciter les clients pour leur demander leur avis sur un produit. L'utilisateur reçoit alors une rétribution pour avoir donné son avis. Une autre fonctionnalité qui devrait plaire aux retailers et aux marques.

 

Des partenariats avec Franprix et bientôt avec Carrefour et Monoprix

Le  partenariat entre la start-up et les magasins Franprix ne s'arêete pas à ce "jeu". En plus d’agir pour la co-construction d’aliments, l’enseigne permet aux utilisateurs de se faire livrer les produits précédemment ajoutés à leur liste de courses. Parfaitement indépendants des distributeurs, ScanUp fait attention à ce que les valeurs de l’entreprise désireuse de travailler avec elle soient en cohérence avec son positionnement, c’est-à-dire des marques qui travaillent pour une alimentation plus saine.

Des partenariats avec Carrefour et Monoprix devraient être mis en place à l’automne 2018 et des discussions sont en cours avec d’autres marques pour la co-construction d’aliments. Cet aspect est en effet un des piliers du business model de la start-up française, les autres étant l’étude du consommateur et la publicité achetée par les marques,  visible dans l’onglet “nouveautés” de l’application. Pour y apparaître, les marques doivent cependant être dans la lignée des valeurs défendues par ScanUp.

 

mettre en lien consommateurs et marques pour une alimentation personnalisée

Pour l’heure, l’application compte plus de 20 000 utilisateurs actifs mensuels. Ce sont majoritairement des femmes âgées de 31 à 45 ans, désireuses de réapprendre à bien manger, en respectant l’origine et les labels détenus par les produits. 78% des membres de la communauté ScanUp affirment être prêts à co-construire de nouveaux produits sur l’application.

La start-up espère parvenir à réunir encore davantage de consommateurs et de marques autour de l’alimentation responsable de demain. “C’est en rassemblant les enseignes et leurs clients autour d’un même objectif, que nous parviendrons à apporter de la transparence au consommateur pour qu’il puisse mieux choisir ses produits et faire à nouveau confiance à la grande distribution”, voilà comment Caroline Péchery définit l’avenir de sa société.

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale