Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Schneider Electric rachète 100% d'Aveva pour 4,4 milliards d'euros

Schneider Electric, déjà propriétaire de 59% du capital de l'éditeur de logiciels industriels britannique Aveva, s'empare du reste des actions de la société cotée.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Schneider Electric rachète 100% d'Aveva pour 4,4 milliards d'euros
Schneider Electric rachète 100% d'Aveva pour 4,4 milliards d'euros © D.R.

Schneider Electric va racheter l'intégralité du flottant d'Aveva, éditeur britannique de logiciels pour l'industrie, dont il avait pris une participation majoritaire en 2017, après une première tentative en 2015. Le groupe industriel détenait déjà plus de 59% du capital. En payant 31 livres sterling par action (3,87 milliards de livres), soit un premium de 40% par rapport au cours avant l'offre de l'industriel, Schneider valorise l'entreprise 9,5 milliards de livres (11,5 milliards d'euros). La clôture de l'opération est attendue au premier trimestre 2023. 

Aveva développe des solutions pour les industries de la chimie, de l'énergie, de l'eau, du transport, et pour les secteurs naval et minier. La société permettra à la multinationale française, qui propose des solutions de transformation digitale pour la gestion de l'énergie et l'automatisation industrielle, d'accélérer cette transformation.
 

aveva demeurera indépendant

Schneider Electric souhaite conserver l'indépendance d'Aveva, qui demeurera basée à Cambridge en Angleterre et ne devrait pas avoir à procéder à des suppressions de postes.

Schneider a utilisé les logiciels d'Aviva dans l'un de ses sites de production dans le Kentucky, considéré comme un modèle d'usine 4.0, optimisé grâce à l'internet industriel des objets (IIoT). Les deux partenaires ont également travaillé ensemble sur la modernisation d'une autre usine de production, située en Indonésie. En 2020, Aveva a racheté un spécialiste de l'IIoT, Osisoft, pour 5 milliards de dollars.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.