Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Ségolène Royal lance une appli web pour savoir à quel point votre véhicule pollue

L'Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie (Ademe) a lancé, le 3 décembre, un outil internet pour mesurer le taux de pollution des véhicules. Une démarche qui préfigure la mise en place d'un système d’identification des véhicules en fonction de leurs émissions polluantes, qui sera généralisé en 2015.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Ségolène Royal lance une appli web pour savoir à quel point votre véhicule pollue
Ségolène Royal lance une appli web pour savoir à quel point votre véhicule pollue © Stateofplace - Flickr - C.C.

Cliquez, calculez, polluez ! Dans ses démarches pour améliorer la qualité de l'air, l'Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie (Ademe) vous aide à vous rendre compte des émissions polluantes issues de votre véhicule. 

Le 3 décembre, la ministre de l'Environnement, du Développement durable et de l'Energie, Ségolène Royal, a lancé l’outil internet pédagogique Priorit’air, disponible sur le site web de l'Ademe. En trois clics, grâce aux informations figurant sur la carte grise du véhicule (date de première immatriculation, type de véhicule et carburant), l'outil calcule le niveau de pollution émis.

agir sur le parc diesel

Comme les logements ou les appareils électroniques avec les notes de A à G, les véhicules peuvent ainsi être notés de 1 à 5 (la catégorie 5 étant la moins polluante).

L'objectif est d’inciter les particuliers et les professionnels à "agir sur leurs déplacements et ainsi contribuer à améliorer la qualité de l’air", décrit l'Ademe. L'agence prône depuis longtemps des actions sur les véhicules les plus émetteurs de polluants, en particulier le parc diesel non équipé de filtres à particules fermés. 

En octobre dernier, le ministère de l'Economie a décidé de donner un nouveau coup de pouce aux automobilistes désireux d'acquérir des véhicules dits "propres" en actant le principe d'un "superbonus" écologique à partir de la mi-2015.

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale