Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

SeLoger aura migré 70% de son informatique sur le cloud public à la fin de 2020

Cas d'école Depuis deux ans, le groupe SeLoger, qui gère une vingtaine de sites d’annonces immobilières, est engagé dans la transformation de son système d’information. Avec l’objectif d’en migrer 70% sur le cloud d’Amazon Web Services d’ici fin 2020.  
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

SeLoger aura migré 70% de son informatique sur le cloud public à la fin de 2020
SeLoger se voit à 100% dans le cloud public © SeLoger

Toute l’informatique à terme sur le cloud public. C’est l’objectif du plan de transformation de SeLoger. Le groupe d’annonces immobilières en ligne, qui compte 800 personnes, toutes en France, et qui s’attend à un chiffre d’affaires de 200 millions d’euros en 2019, est engagé depuis deux dans la migration de son système d’information sur le cloud d’Amazon Web Services. A ce stade, le plan ne comprend pas toutefois le site Logic-Immo, qui a rejoint le groupe en février 2018 et dont l’informatique réside dans un cloud managé chez Orange.

 

2 datacenters à fermer à la fin de 2020

SeLoger représente environ 70% du système d’information du groupe et Logic-Immo les 30% restants, explique à L’Usine Digitale Alexandre Nérat, directeur informatique. Au terme du plan actuel de migration, toute l’informatique de Seloger et donc 70% du système d’information du groupe sera sur Amazon Web Service à la fin de 2020. Il est prévu de migrer ensuite Logic-Immo sur le cloud d’Amazon. Mais la décision n’est pas encore prise."

 

SeLoger gère une vingtaine de sites d’annonces immobilières, dont les deux sites emblématiques SeLoger et Logic-Immo, et fournit des services de data et pilotage à ses clients, les agences immobilières. Il s’appuie pour cela sur deux data centers en région parisienne hébergés l’un chez Scaleway, l’autre chez Equinix. Ils seront fermés au terme de la migration sur le cloud à la fin de 2020.

 

"Le plan de migration vers le cloud public est motivé par deux objectifs, confie Alexandre Nérat. Le premier est de tester plus de choses et de créer plus vite des nouveaux services pour nos clients, les agences immobilières. Le second est de développer les synergies internes en favorisant le partage de données entre les différentes entités du groupe. C’est pourquoi nous avons opté pour un seul prestataire de cloud public. Nous avons choisi Amazon Web Services car nous l’utilisons déjà pour des applications big data et analytique."

 

Pas d'objectif de réduction des coûts

Les applications sont migrées une par une sur le data center d’Amazon Web Services en Irlande, avec un haut niveau d’automatisation. "Plutôt que de les porter telles quelles, nous avons choisi de les adapter pour tirer parti des avantages du cloud, explicite Alexandre Nérat. Pour chacune d’elle, nous développons un automate. Ainsi, en appuyons sur un bouton, nous pouvons la migrer et la configurer, sans manipulations manuelles, en une dizaine de minutes seulement."

 

Pour se faire la main, la migration a commencé par le site Belles Demeures. Selon Alexandre Nérat, un petit tiers du système d’information, hors Logic-Immo, est déjà sur Amazon Web Services. "Nous n’avons pas engagé cette migration avec un objectif de réduction des coûts, souligne-t-il. Nous savions que cela allait nous coûter plus cher. Mais cela nous permet de faire plus de choses qu’avant."

 

Dans cette migration, SeLoger s’est fait accompagner par Amazon Web Services et sur certains projets spécifiques par deux sociétés de services : D2SI et WeScale.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media