Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Selon Ford, la durée de vie des premières voitures autonomes sera de quatre ans... comme un ordinateur

Vu ailleurs La division véhicules autonomes de Ford a estimé dimanche 25 août 2019 que ses premières voitures afficheront une durée de vie similaire à celle d’un ordinateur, à savoir quatre ans en moyenne... contre une douzaine d'années pour un modèle traditionnel.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Selon Ford, la durée de vie des premières voitures autonomes sera de quatre ans... comme un ordinateur
Selon Ford, la durée de vie des premières voitures autonomes sera de quatre ans... comme un ordinateur © Wikimedia/Marcin Mincer

Embouteillages, sécurité, productivité… Autant de situations de la vie quotidienne que la voiture autonome devrait résoudre, selon l’industrie automobile qui en fait la promotion depuis de nombreuses années. Mais voilà que, dans un entretien accordé à nos confrères britanniques du Telegraph dimanche 25 août 2019, le chef des opérations (COO) de Ford Autonomous Vehicles, John Rich, juge que les véhicules de la marque ne devraient pas fonctionner plus de quatre ans – soit la durée de vie moyenne d’un ordinateur.

 

La marque préfère d'ailleurs ne pas donner d'estimation quant au nombre de kilomètres que ces derniers pourront effectuer. Une manière de rassurer la filière traditionnelle, qui se pose ces derniers temps des questions au sujet de sa pérennité.

 

DES VéHICULES DAVANTAGE UTILISéS

"Nous allons épuiser, puis détruire une voiture autonome tous les quatre ans ces prochaines années", a ainsi déclaré John Rich. Quatre ans, c’est trois fois moins qu’une voiture traditionnelle – qui dure actuellement une douzaine d’années en moyenne. A l’origine de ce raccourcissement de la durée de vie : l’omniprésence du matériel informatique dans les systèmes de ce nouveau type de véhicules… et la nécessité de mettre ce dernier à jour de manière très régulière. Cela s'ajoute au fait qu'une majorité des véhicules devraient être électriques, alors même que le nombre de station de rechargement reste très limité.

 

Ces nouveaux détails viennent renforcer l’idée selon laquelle les premiers utilisateurs de cette technologie seront les professionnels. Peu d’intérêt, a priori, à ce qu’un particulier se porte acquéreur d’un de ces véhicules dès leur mise sur le marché. Des entreprises de VTC, par exemple, pourraient en revanche y trouver leur compte. "Les véhicules d'aujourd'hui passent la majeure partie de la journée garés, a expliqué John Rich au Telegraph. Pour développer un modèle économique rentable et viable [pour les voitures autonomes], ils devront nécessairement fonctionner toute la journée." En 2017, les taxis new-yorkais ne dureraient de toute manière pas plus de 3,8 ans en moyenne.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale