Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Selon Mark Zuckerberg, Facebook n'est plus "cool"

Après dix ans d'existence, Facebook est parvenu à s'imposer parmi les réseaux sociaux et selon son fondateur et PDG, Mark Zuckerberg, il n'est plus "cool". Avec son milliard d'utilisateurs, le réseau social s'est banalisé mais il n'en demeure pas moins incontournable. Chantre de "l'internet pour tous", Mark Zuckerberg souhaite que le monde entier puisse surfer librement sur la toile... pour rejoindre Facebook ?
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Selon Mark Zuckerberg, Facebook n'est plus cool
Selon Mark Zuckerberg, Facebook n'est plus "cool" © C.C. - Flickr - jdlasica

Invité d'honneur de la conférence Newseum organisée par le site américain The Atlantic, Mark Zuckerberg est revenu sur le succès de Facebook depuis près de dix ans même s'il explique que ce dernier a fait perdre de son attrait au réseau social.

"Facebook n'est plus cool"

Le fondateur et PDG du réseau social au milliard d'utilisateurs a déclaré que désormais "Facebook n'est plus cool". Mark Zuckerberg explique déroule son argumentation en évoquant l'explosion de la bulle Facebook.

"Nous ne sommes plus un phénomène de niche, ce genre de profil cool, c’est fini pour nous.", ajoute-t-il à la tribune de la conférence Newseum.

Pour clarifier ses propos, le patron de Facebook compare ce phénomène à celui de l'électricité. "L'électricité c’était peut-être cool quand ça a fait son apparition. Mais rapidement, les gens ont cessé d’en parler parce que ce n’était plus le nouveau truc, Facebook c'est la même chose".

L'internet pour tous, une idée fixe

Mark Zuckerberg en a profité pour rappeler à l'assistance, essentiellement composée de lobbyistes, de chefs d'entreprises et de journalistes, son projet de rendre internet accessible à l'ensemble des habitants de la planète.

De nombreuses fonctionnalités sont pensées pour rendre Facebook accessible à tous.

11 millions de visas dans le viseur

Par ailleurs, le PDG du social media a plaidé la cause de la réforme de l'immigration qu'il soutient ardemment.

Mark Zuckerberg appelle à la régularisation de 11 millions de clandestins et a déjà rencontré les responsables démocrates et républicains du Congrès. Adoptée par le Sénat, la loi est bloquée par la Chambre des représentants.

Cependant, Mark Zuckerberg se rassure, le média social devenu "moins cool" n'est pas délaissé pour autant. Malgré le scandale Prism, mêlant Facebook aux divers programmes américains de surveillance, la barre du milliard et demi d'utilisateurs est près d'être franchie.

Discours de Mark Zuckerberg à la tribune du Newseum de Washington

Wassinia Zirar

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media