Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Semaxone, expert de la simulation, vise la maîtrise de la charge mentale des pilotes d'avion

La cognition augmentée, c’est le domaine de la start-up gardoise Semaxone, qui collabore sur l’étude de la charge mentale des pilotes d’avion avec les laboratoires EuroMov de l’université de Montpellier et LGI2P de l’IMT Mines Alès. Semaxone bénéficie du programme Companies on Campus de l’i-Site Montpellier Université d’Excellence et s’exposera en juin 2019 au Salon international de l’aéronautique et de l’espace au Bourget.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Semaxone, expert de la simulation, vise la maîtrise de la charge mentale des pilotes d'avion
Semaxone, expert de la simulation, vise la maîtrise de la charge mentale des pilotes d'avion © Semaxone

Fondée à l’été 2018 et incubée à l’école d’ingénieurs IMT Mines Alès, la start-up gardoise Semaxone a été sélectionnée en 2019 par le programme "Companies on Campus" lancé par l’i-Site Montpellier Université d’Excellence (MUSE). "Cela nous permet de collaborer en profondeur avec EuroMov d’utiliser leur simulateur pour configurer des situations réelles et étudier la charge mentale des pilotes", confie Guilhem Belda, président fondateur,


Des capteurs pour mesurer l'état mental du pilote

Le centre européen de recherche sur le mouvement humain EuroMov possède le simulateur iMose de mouvement à corps entier. Ce bras robotique met les sujets (debout ou assis) dans deux "gondoles" amovibles et face à des scénarios expérimentaux. Des capteurs recueillent le rythme cardiaque, l’activité cérébrale, les mouvements des yeux. Un micro capte également la voix... Les mesures unifiées permettent le diagnostic de la charge cognitive, "une vision de l’état mental de l’opérateur". Semaxone collabore également avec le laboratoire de génie informatique et d’ingénierie de la production (LGI2P) de l’IMT Mines Alès.


En développement, les outils de Semaxone font notamment appel au traitement du langage naturel et visent à compenser des surcharges, mettre en valeur certaines informations, rajouter des stimuli... "Notre originalité, notre valeur ajoutée, est de proposer la convergence entre les capteurs et les sciences de l’information pour réunir dans un même modèle psycho-informatique l’état cognitif, assure Guilhem Belda, qui va embaucher un profil informatique. L’objectif est d’avoir un prototype dans moins d’un an."


En juin au Salon du Bourget

Semaxone a déposé récemment une candidature au second "batch" de l’appel à projets Man Machine Teaming (MMT) lancé en 2018 par le ministère des Armées et consacré à l’intelligence artificielle et l’aviation de chasse. Résultats attendus dans 9 mois. Une actualité se rapproche : "En juin, nous serons sur l’espace Paris Air Lab au Salon du Bourget", ajoute Guilhem Belda. À terme, Semaxone ciblera d’autres secteurs où le facteur humain est important et les hommes soumis à des conditions à risques, comme l'aérospatiale, le nucléaire... "Mais pas mal d’entreprises se posent la question de l’état cognitif de leurs salariés", relève Guilhem Belda.


Pour leur part, les laboratoires LG2IP d’Alès et Eurocom de Montpellier vont approfondir leur collaboration entamée en 2014 via la création d’une unité de recherche "Santé numérique en mouvement" qui devrait voir le jour en janvier 2021, mais qui fonctionne déjà actuellement...
 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale