Semi-conducteurs : l’américain Micron prend le contrôle de 100% du taïwanais Inotera

Le fabricant américain de mémoires Micron Technology rachète 66% des parts qu’il ne détient pas dans le fondeur taïwanais de semi-conducteurs Inotera Memories. Une opération destinée à consolider sa position dans la production de mémoires Dram.

Partager
Semi-conducteurs : l’américain Micron prend le contrôle de 100% du taïwanais Inotera

C’est une opération de consolidation logique pour Micron Technology. Le fabricant américain de mémoires a conclu un accord pour prendre 100% du contrôle de fondeur de semi-conducteurs taïwanais Inotera Memories. L’opération se monte 3,2 milliards de dollars. Elle devrait être finalisée au milieu de 2016. C’est sa plus grande acquisition après le rachat en 2013 du fabricant japonais de mémoires Dram Elpida Memory pour 750 millions de dollars.

Micron absorbe 100% de la production d'Inotera

Fondé en 2003, Inotera Memories est une coentreprise détenue à 33,3% par Micron Technology et 24,2% par Nanya Technology, fournisseur taïwanais de mémoires Dram. Il se spécialise dans la fabrication de mémoires Dram d’abord pour le compte de ses deux actionnaires de référence puis aujourd’hui à 100% pour le groupe américain. Il dispose pour cela de deux usines d’une capacité totale de 120 000 tranches de 300 mm de diamètre par mois. Soit 35% de la capacité totale de production de puces Dram de Micron Technology.

Avec l’effondrement des prix des mémoires Dram à cause du déclin des PC, Inotera Memories devrait voir son chiffre d’affaires chuter de 24% en 2015 à 1,9 milliard de dollars. Une dégradation qui, selon le cabinet TrendForce, crée des tensions entre les deux actionnaires de référence. Pour éviter les conflits d’intérêt, Micron Technology préfère être seul maître à bord. D’autant plus que c’est lui qui fournit au fondeur taïwanais 100% des technologies de fabrication en gravure de 30 et 20 nanomètres.

Yeux de Micron sur la Chine

Depuis l’été 2015, Micron Technology, troisième fournisseur de mémoires Dram dans le monde avec selon TrendForce 19,2% du marché, derrière les coréens Samsung Electronics (46,7%) et SK Hynix (28%), négocie un partenariat avec le chinois Tsinghua Unigroup visant à faciliter à la Chine l’accès aux technologies de puces mémoires. En prenant 100% du contrôle d’Inotera, il se met en position pour faciliter la conclusion d'un accord dans ce sens, estime TrendForce.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS