Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Semi-conducteurs : NEC Electronics et Renesas vont se marier

S'il aboutit, le projet de fusion des deux spécialistes des semi-conducteurs les positionnera en troisième place sur le marché, derrière Intel et Samsung Electronics. Et devant Toshiba et Texas Instruments.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Semi-conducteurs : NEC Electronics et Renesas vont se marier
Semi-conducteurs : NEC Electronics et Renesas vont se marier

Les grandes manoeuvres se poursuivent sur le marché des semi-conducteurs, en butte à une forte baisse de la demande et des prix depuis le deuxième semestre 2008. Dernier exemple en date : les japonais NEC Electronics et Renesas Technology ont confirmé aujourd'hui leur intention de fusionner leurs activités respectives. Ancienne branche de semi-conducteurs de NEC, le premier a pris son indépendance en 2002. Détenu à hauteur de 65% par NEC, il occupe la dixième place du classement 2008 de Gartner sur les principaux fournisseurs de semi-conducteurs (avec un chiffre d'affaires s'élevant à environ 5,7 milliards de dollars et 22 500 salariés). Renesas est quant à lui né en 2003 du rapprochement des activités de Hitachi et Mitsubishi Electric dans les semi-conducteurs. Toujours co-détenu par ces deux groupes, il figure en septième place du classement avec 7 milliards de dollars de CA et 25 000 collaborateurs.

Si le rapprochement de NEC Electronics et Renesas est un succès (les pourparlers en vue d'une fusion devraient s'achever fin juillet 2009 et restent soumis à l'accord des principaux actionnaires), le nouvel ensemble devrait voir le jour d'ici avril 2010. En l'état actuel du marché, la nouvelle société (dont le nom reste à trouver) sera propulsée à la troisième place du classement international avec près de 50 000 employés et un chiffre d'affaire de 13 milliards de dollars. Juste derrière les deux géants du secteur que sont Intel (13,3% de parts de marché) et Samsung Electronics (6,8%).

Microcontrôleurs et SoC

Le mariage - dont on estime déjà qu'il pourrait faire des émules chez d'autres grands fournisseurs de semi-conducteurs comme Toshiba et Fujitsu Microelectronics - devrait permettre à NEC Electronics et Renesas de consolider leurs gammes respectives principalement sur le segment des microcontrôleurs, autrement dit des circuits intégrés rassemblant des processeurs et d'autres composants (comme les mémoires flash). Les deux sociétés occupaient respectivement la première et la seconde place en 2008 sur ce créneau (avec 20% et 11,4% de parts de marché selon Morgan Stanley).

NEC Electronics et Renesas espèrent aussi se renforcer dans les systèmes SoC (System-on-Chip) - intégrant plusieurs puces sur une seule - en faisant jouer leur complémentarité : NEC Electronics cible essentiellement les terminaux multimédia tandis que Renesas est surtout positionné sur les marchés des télécoms mobiles et de l'automobile.

Reste à voir si leur rapprochement les aidera à passer la tempête. Début avril, le cabinet Gartner faisait état d'une chute de 5,4% du marché des semi-conducteurs en 2008, à 255 milliards de dollars en 2008. Le plus dur restant, selon lui, à venir compte tenu de « la chute brutale du marché au quatrième trimestre 2008, combinée à un environnement économique toujours faible. »

Christophe Dutheil
 

Les dix principaux fournisseurs de semi-conducteurs en 2008 (Gartner)

1. Intel (33,8 milliards de dollars de chiffre d'affaires - 13,3% de parts de marché)
2. Samsung Electronics (17,3 milliards - 6,8%)
3. Toshiba (10,6 milliards - 4,2%)
4. Texas Instruments (10,6 milliards - 4,2%)
5. STMicroelectronics (10,3 milliards - 4%)
6. Infineon Technologies et Qimonda (8,4 milliards - 3,3%)
7. Renesas Technology (7 milliards - 2,8%)
8. Qualcomm (6,5 milliards - 2,5%)
9. Hynix Semiconductor (6 milliards - 2,4%)
10. NEC Electronics (5,8 milliards - 2,3%)


A lire aussi :

Le marché des des semi-conducteurs redégringole de 30%

Processeurs : IBM et cinq constructeurs s'unissent pour le 28 nanomètres

AMD rafraichit sa ligne de processeurs pour serveurs

Semi-conducteurs : Altis s'enfonce dans l'incertitude

Semi-conducteurs : les signaux virent au rouge

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale