Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Semi-conducteurs : Samsung investit 15 milliards de dollars dans un nouveau centre de R&D en Corée

Samsung a posé la première pierre d'un nouveau centre de R&D en Corée du Sud, consacré à la recherche avancée sur les puces mémoire et les processeurs.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Semi-conducteurs : Samsung investit 15 milliards de dollars dans un nouveau centre de R&D en Corée
Inauguration du nouveau centre de R&D de Samsung le 19 août 2022, à Giheung en Corée du Sud. © Samsung

Samsung a posé ce vendredi 19 août la première pierre d'un nouveau centre de recherche et développement consacré aux semi-conducteurs en Corée du Sud, à Giheung au sud de Séoul. L'entreprise annonce qu'elle y investira 15,1 milliards de dollars d'ici 2028, dans le but de mener des recherches avancées sur les technologies futures, qui équiperont ses terminaux.

"Notre nouveau complexe de R&D, à la pointe de la technologie, deviendra un hub d'innovation où les meilleurs chercheurs venant du monde entier pourront progresser ensemble", a déclaré le président de Samsung Electronics, Kye Hyun Kyung. "Nous espérons que ce nouveau départ jettera les bases d'une croissance durable pour notre activité de semi-conducteurs."
 

un nouveau campus de 109 000 m²

Le complexe s'étend sur 109 000 m². Le groupe possède un autre centre de R&D à Hwaseong, et une méga-fab à Pyeongtaek en Corée du Sud. Il a commencé à construire en 2020 un centre de R&D au Vietnam, représentant un investissement de 220 millions de dollars, qui devrait être achevé fin 2022 et se concentrera sur les équipements de réseau et la 5G. Une usine est également en construction au Texas, aux États-Unis. Elle devrait être opérationnelle en 2024 et engloutira un investissement de 17 milliards de dollars.

En mai dernier, Samsung a déclaré qu'il investirait en tout 356 milliards de dollars sur cinq ans dans les semi-conducteurs, les biotechnologies et l'intelligence artificielle. Samsung est le leader mondial des puces mémoire, mais cherche à renforcer sa position sur les processeurs.