Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Semiconducteurs : le japonais Renesas à la manœuvre pour racheter l’américain Intersil

Après des années de recul, le fabricant japonais des semiconducteurs Renesas Electronics passe à l’offensive. Il négocie le rachat de l’américain Intersil pour environ 3 milliards de dollars.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Semiconducteurs : le japonais Renesas à la manœuvre pour racheter l’américain Intersil
Semiconducteurs : le japonais Renesas à la manœuvre pour racheter l’américain Intersil © Renesas Design France

C’est confirmé. Renesas Electronics, deuxième fabricant de semiconducteurs au Japon après Toshiba, négocie le rachat de l’américain Intersil. Il espère emporter la mise aux alentours de 3 milliards de dollars. Un accord dans ce sens pourrait être annoncé avant la fin d’août  2016.

 

Difficultés chroniques depuis 2012

Ce projet d’acquisition a de quoi surprendre. Depuis 2012, Renesas Electronics, qui regroupe les circuits intégrés électroniques de trois géants japonais de l’électronique, Hitachi, Mitsubishi Electric et NEC, semble englué dans des difficultés sans fin. Une situation qui l’a contraint à réduire la voilure en fermant ou cédant des activités et en divisant par trois ses effectifs en cinq ans à 21 000 personnes. Cinquième fournisseur mondial de puces électroniques en 2011, il est tombé ainsi à la 14e place au premier semestre 2016 selon IC Insights.

 

Vers un retournement de tendance?

Si ses pourparlers avec Intersil aboutissent, cela marquerait un rebond de nature à relancer le groupe nippon. Spécialisée dans les puces pour l’automobile et l’aérospatial, la société américaine lui apporterait un renfort de 1 100 personnes et 520 millions de dollars de chiffre d’affaires. Pas de quoi pavoiser. L’opération de ne lui ferait gagner que deux places dans le classement mondial des fournisseurs de semiconducteurs en le mettant au 12e rang. Mais elle aurait un effet psychologique important.

 

En passant à l’offensive, Renesas Electronics a décidé de jouer un rôle actif dans le mouvement de consolidation sans précédent que l’industrie des semiconducteurs connait depuis 2015.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media