Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Semiconducteurs : les deux dirigeants fondateurs de Marvell contraints à la démission

Victimes des mauvaises humeurs de Wall Street, le couple fondateur, qui dirige depuis 1995 Marvell Technology Group, est obligé de quitter l’entreprise. Leurs successeurs auront la charge de rétablir la confiance de la bourse et de trouver un acquéreur.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Semiconducteurs : les deux dirigeants fondateurs de Marvell contraints à la démission
Circuit de contrôle de disque dur, le produit vedette de Marvell. © Marvell

C’est le remue-ménage à la tête de Marvell Technology Group. Le couple fondateur, Sehat Sutardja et son épouse Weili Dai, est contraint par le conseil d’administration de démissionner de leurs postes respectifs de directeur général et présidente qu’ils occupent depuis la création de la société en 1995. Une direction d’intérim a été mise en place en attendant de trouver de nouveaux CEO et président. Cette révolution de palais a été saluée par Wall Street par un gain de 13% du cours de l’action.

 

Après la croissance, la chute

Marvell Technology Group fait partie des stars "fabless" des semiconducteurs aux Etats-Unis. La société, qui compte 7100 personnes dans le monde et affiche un chiffre d’affaires de 3,7 milliards de dollars en 2015, s'est spécialisée dans les circuits de contrôle de disque dur et d’imprimantes. Elle est également présente dans des puces pour mobiles et applications de communication.

 

Après avoir joui d’une croissance forte et régulière, qui en fait l’une des vedettes des semiconducteurs fabless, elle doit affronter un retournement qui devrait lui faire perdre environ 1 milliard de dollars de chiffre d’affaires en 2016. De quoi la faire basculer dans le rouge avec une perte nette de près de 390 millions de dollars, selon les prévisions de Thomson Reuters. Une perspective qui déplait au plus haut point à Wall Street qui rend la direction historique responsable de cette dégradation.

 

Soupçons de fraudes financières

Et pour ne rien arranger, Marvell Technology Group a fait l’objet d’une enquête pour manipulations comptables. Même si les soupçons de fraudes, qui pèsent sur le couple dirigeant, se sont avérés infondés, le mal est fait. Les dirigeants historiques n’ont plus la confiance des investisseurs.

 

Enfin, le contexte concurrentiel a été bouleversé avec le mouvement sans précédent de consolidation dans le secteur. La fusion finalisée en février 2016 entre Avago Technology et Broadcom a créé un géant de près de 13 milliards de dollars de chiffre d’affaires, mettant Marvell Technology dans une position dangereuse d’isolement. Les investisseurs réclament de trouver d’urgence un acquéreur. Ce sera l’une des missions des successeurs.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale