Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

SendinBlue lève 30 millions d'euros et part conquérir les Etats-Unis

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Levée de fonds La start-up SendinBlue, qui a développé une plateforme marketing mettant à la disposition des PME des outils dignes des grands groupes, vient de lever 30 millions d'euros. Ce montant servira à développer de nouvelles fonctionnalités pour convaincre davantage d'entreprises, notamment aux Etats-Unis.  

SendinBlue lève 30 millions d'euros et part conquérir les Etats-Unis
Avec les outils en ligne, une TPE ou une PME peut avoir un marketing digne des plus grandes entreprises, tel est le pari de SendinBlu. © Pixabay

La start-up SendinBlue qui développe une plateforme de marketing digital pour les PME va pouvoir accélérer son développement. Elle a levé 30 millions d’euros auprès de Partech Ventures. Créée sous cette forme en 2013, elle ne comptait pour le moment que des business angels et les fondateurs à son tour de table.

Avec les sommes ainsi recueillies, l’entreprise va investir prioritairement sur le produit, rien que sur le produit. "Nous n’avons pas de commercial. Notre meilleur commercial, c’est le produit auquel nous avons ajouté au fur et à mesure de nouvelles fonctionnalités", explique Armand Thiberge, le CEO fondateur de l’entreprise. Pour conquérir de nouveaux utilisateurs, il parie sur l’essai gratuit proposé en ligne, puis sur une tarification qui dépend de l’usage. Il revendique 25 000 clients payants, alors qu’il estime le nombre de PME dans le monde à 250 millions, dont seulement 5% sont équipées d’une solution de marketing en ligne. Actuellement, l’interface est traduite dans six langues.

 

La conquête de l'Ouest

Les clients se répartissent entre la France, l’Europe (en particulier le Royaume-Uni, l’Espagne et l’Italie) et les Etats-Unis qui représentent 15 % du total. "Nous avons de grandes ambitions sur le marché américain", poursuit le CEO. A court terme, il souhaite y réaliser un chiffre d’affaires supérieur à celui enregistré en Europe. Pour cela, il prévoit de réaliser des embauches pour développer les fameuses nouvelles fonctionnalités, soit une dizaine de personnes d’ici à 2018. Aujourd’hui, l’entreprise compte 90 personnes, réparties entre des bureaux en Inde (45), en France (35) et aux USA (10).

Demain comme aujourd’hui, les nouvelles fonctionnalités seront définies à partir des besoins exprimés par les clients de la start-up. Spécialisée dans les campagnes de fidélisation, elle va proposer très prochainement les outils pour réaliser des campagnes sur Facebook. A terme, elle veut ajouter des outils d’acquisition client pour offrir une suite complète de solutions marketing.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale