Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Sentir les textos, plutôt que les lire... la dernière invention de Facebook

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Vidéo Vu ailleurs Une équipe de chercheurs de Facebook développe un appareil qui retranscrit des messages parlés ou écrits en vibrations sur le bras, comme l'a repéré le MIT Technology Review. L'objectif est d'aboutir à un appareil permettant à ses utilisateurs de "lire" des messages reçus sans avoir à regarder leur téléphone.  

Sentir les textos, plutôt que les lire... la dernière invention de Facebook
Sentir les textos, plutôt que les lire... la dernière invention de Facebook © Youtube/ACM SIGCHI/CC

Et s'il était possible de lire les messages arrivant sur son smartphone sans que personne ne le sache ? Facebook dispose d'une équipe de chercheurs ayant créé un appareil qui transforme des mots en vibrations sur le bras, comme l'a repéré le MIT Technology Review. Les vibrations transmises par l'appareil forment des mots qui eux-mêmes forment des phrases pouvant être reconnues par la personne le portant sans qu'elle n'ait à regarder son smartphone.

 

Pour arriver à ce résultat, les chercheurs ont utilisé les phonèmes qui sont les plus petites unités distinctives capables de produire un changement de sens, c'est-à-dire de distinguer les mots les uns des autres. La plupart des mots comprennent moins de phonèmes que de lettres. Les mots écrits ou parlés sont donc transformés en phonèmes eux-mêmes retranscrits par vibration. Plus précisément, les chercheurs s'appuient sur la perception haptique.

 

Environ 100 mots distingués en 2 heures

L'avant-bras a été choisi pour y apposer l'appareil car c'est une partie très sensible du corps. Etant moins utilisé que les mains il leurs a été préférées. De même il est moins facile d'équiper ses pieds ou son front, tout aussi sensibles, d'un tel appareil, précisent les chercheurs. Chaque stimulus sur la peau correspond à un phonème. Au départ, l'utilisateur teste lui-même les phonèmes et les mots proposés. Puis il est interrogé sur les mots qu'il a appris, comme le montre la vidéo ci-dessous.

 

 

Dans l'étude, les sujets sont capables de distinguer et d'apprendre quatre phonèmes différents en trois minutes, expliquent les chercheurs. En près de 2 heures, les participants sont capables de distinguer une centaine de mots, ajoute le MIT Technology Review. Bref, il y a encore un peu de temps avant qu'un tel appareil ne voit vraiment le jour et qu'on puisse lire ses messages en réunion en toute discrétion.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale