Serve Robotics lève 13 millions de dollars pour son robot de livraison autonome

Serve Robotics séduit des spécialistes de la livraison de repas et de courses à domicile avec son petit robot de livraison autonome. Uber, Delivery Hero ou encore 7-Ventures ont participé à sa levée de fonds.

Partager
Serve Robotics lève 13 millions de dollars pour son robot de livraison autonome

Serve Robotics, start-up née au sein du service de livraison de courses à domicile Postmates, lève 13 millions de dollars. La start-up qui développe un robot de livraison autonome a réalisé cette levée, annoncée le 6 décembre 2021, auprès d'Uber, DX Ventures (Delivery Hero), 7-Ventures (7-Eleven) et Wavemaker Partners. Ont également participé ses investisseurs historiques Neo, Western Technology Investment, Scott Banister et d'autres.

équipé de la puce Xavier de Nvidia
La pépite est née en 2017 au sein des équipes de Postmates. A l'époque, un robot de livraison baptisé tout simplement Serve a été dévoilé. Puis, Uber s'est emparé de Postmates en 2020 et a rapidement réorganisé ses activités. Serve Robotics est alors devenue une start-up indépendante dédiée aux solutions robotiques.

Le robot autonome est doté d'un Lidar fabriqué par Velodyne et de la puce Xavier développée par Nvidia. Il se déplace sur les trottoirs parmi les piétons à une vitesse équivalente à celle de la marche. Serve est doté d'un éclairage lumineux au niveau de ses "yeux" pour communiquer avec son environnement. Il peut émettre un signal lumineux lorsqu'il change de direction. Serve est conçu pour transporter des colis de 22,5 kg maximum et parcourir 48 kilomètres avec une seule charge. Les clients peuvent utiliser les caméras et un écran pour interagir avec le robot et ouvrir son réceptacle afin de récupérer leur commande.

Des dizaines de milliers de livraisons
Serve Robotics assure que ses robots autonomes ont effectué des dizaines de milliers de livraisons sans contact dans les grandes villes américaines. La start-up souhaite utiliser ce financement pour accélérer la commercialisation de sa technologie. Elle explique vouloir rendre la livraison plus abordable et accessible à tous. Allant dans ce sens, Service Robotics veut agrandir sa flotte de robots et poursuivre ses essais ainsi que son expansion géographique.

Elle n'est pas la seule start-up à se lancer dans une telle démarche. Starship Technologies, Yandex, Nuro et même Amazon se sont lancés dans la course. En France, Twinswheel développe différents droïdes de livraison et mène une expérimentation grandeur nature à Montpellier.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS