Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Service digital de l'année : JCDecaux modernise ses abribus

mis à jour le 16 octobre 2014 à 20H34
Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

JCDecaux est lauréat du prix service digital de l'année pour ses abribus connectés. Ce prix distingue la mise en oeuvre d'un service qui améliore de façon significative la valeur ajoutée apportée aux clients, aux partenaires, aux salariés.

Service digital de l'année : JCDecaux modernise ses abribus
Service digital de l'année : JCDecaux modernise ses abribus

Avant, les abribus protégeaient les passagers des transports en commun et les informaient sur leur ligne. Aujourd’hui, non seulement les arrêts d’autobus de JCDecaux abritent des intempéries, mais ils donnent accès, via un grand écran tactile, à une vingtaine d’applications utiles aux usagers.

Le Déclic

"Lors du dialogue compétitif sur le mobilier urbain intelligent, lancé par la Ville de Paris, JCDecaux a intallé sept prototypes et a pu en observer les usages."
Albert Asséraf, directeur général stratégie, études et marketing France de JCDecaux

Sélectionnées avec la ville, elles donnent des informations sur le quartier, les emplois à pourvoir, les opportunités culturelles à découvrir si l’on dispose de dix, vingt, trente minutes ou plus, l’actualité commerciale… "Certaines sont fournies pas les villes elles-mêmes, d’autres par des start-up avec lesquelles nous travaillons", explique Albert Asséraf, le directeur général stratégie, études et marketing de JCDecaux.

Ce n’est pas tout. Des prises USB permettent de recharger des smartphones, tablettes et ordinateurs. Certains abris sont même équipés de Wi-Fi gratuit, de toits photovoltaïques ou végétalisés. L’éclairage à LED s’adapte à la luminosité. Et un bouton "arrêt demandé" alerte le chauffeur qui arrive. Testés à Aix-en-Provence, Annecy et Amsterdam, 2 000 de ces abribus digitaux nouvelle génération, labellisés 100% origine France garantie, vont être installés à Paris, cet automne. Marc Aurel en a signé le design exclusif avec un toit en forme de feuille, qui permet quelque 250 combinaisons différentes selon la configuration de la rue.

Aurélie Barbaux

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale