Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

SFR s'empare de Covage pour accélérer sur la fibre optique

SFR est entré en négociations exclusives avec l’actionnaire principal de Covage en vue du rachat de l'entreprise d'ici à la fin du premier semestre 2020. Le groupe de Patrick Drahi serait prêt à débourser 1 milliard d’euros pour mettre la main sur le quatrième opérateur français d’infrastructures de fibre optique. Une opération qui lui permettra de raccorder immédiatement 2,4 millions de foyers supplémentaires dans le pays.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

SFR s'empare de Covage pour accélérer sur la fibre optique
SFR s'empare de Covage pour accélérer sur la fibre optique © Mike Seyfang - cc - Flickr

C’est une acquisition stratégique. SFR a annoncé ce lundi 25 novembre 2019 être entré en négociations exclusives avec les actionnaires de Covage pout racheter l'entreprise. Le fonds Cube, qui détient 50 % de l’opérateur d’infrastructure de fibre optique, voulait vendre ses parts pour tirer parti de la flambée de sa valorisation depuis janvier.

 

Il espère obtenir pas moins d'un milliard d’euros à travers cette opération, que l’entreprise de Patrick Drahi voudrait boucler d’ici au printemps prochain. Une somme de 465 millions d’euros sera directement réglée par Altice, et les partenaires financiers de sa filiale SFR FTTH (OMERS Infrastructure, Allianz Capital Partners et AXA Investment Managers Real Assets) engageront le même montant. Les 70 millions d’euros restants seront couverts par une levée de dette.

 

2,4 MILLIONS DE FOYERS RACCORDéS

Covage est aujourd’hui le quatrième opérateur d’infrastructure télécom en France. L’acquérir permettrait à l’opérateur au carré rouge d’accélérer sur la fibre optique (FTTH), alors qu’il est à la traîne face à la concurrence. SFR a, en effet, longtemps fait le choix de la fibre coaxiale (FTTLa), un héritage de Numéricable qui est sur le déclin. Spécialisé dans le déploiement de la FTTH depuis 2006, Covage exploite à date 46 réseaux d’initiatives publique ou privée – soit quelque 2,4 millions de foyers raccordés. Et autant de prises à ajouter aux 5,4 millions de foyers déjà éligibles chez SFR. "Nous sommes extrêmement fiers d’intégrer Covage, qui possède un portefeuille de zones couvertes en fibre complémentaire au nôtre. Cette opération nous apporte également un excellent ancrage local", a expliqué Patrick Drahi, président d’Altice Europe.

 

Un virage majeur pour Altice

Patrick Drahi a cherché à rassurer sur la santé financière de son groupe, pour lequel l’acquisition de Covage représente un nouvel investissement d’ampleur. "Nous continuons de nous concentrer sur le désendettement d’Altice Europe, grâce à des revenus ainsi que des bénéfices avant intérêts, impôts et amortissements (BAIIA) en hausse. Nous sommes en discussions avancées avec diverses tierces parties en vue de rapprochements avec notre division fibre au Portugal. Toute cette procédure vient en soutien à un grand appétit de l’Europe pour la fibre, que l’acquisition de Covage vient appuyer et que nos partenaires financiers soutiennent fortement", a détaillé l’homme d’affaires.

 

L’opérateur avait signé un partenariat avec Free en vue de l’exploitation de ses infrastructures. Cela devait permettre à l’entreprise de Xavier Niel de proposer progressivement ses offres sur 1,4 millions de prises fibre supplémentaires d’ici à 2023. L’annonce du rachat de Covage rebattra-t-elle les cartes ?

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

1 commentaire

julien
30/11/2019 15h14 - julien

c'est SFR qui a été désigné pour fibrer l'agglomération de Tulle et déjà ils ont annoncé que les promesses ne seraient pas tenues (la fibre pour toute l'agglo en 2021) SFR a sérieusement besoin d'accélérer la cadence !

Répondre au commentaire | Signaler un abus

 
media