Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Sharp file (encore) un mauvais coton et se sépare de son activité téléviseurs aux USA

Malgré ses tentatives de restructuration, Sharp est toujours à la peine : après un trimestre où il accuse une perte opérationnelle de 28,8 milliards de yens, le groupe japonais a décidé de se séparer de son activité téléviseurs aux Etats-Unis. 

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Sharp file (encore) un mauvais coton et se sépare de son activité téléviseurs aux USA
Sharp file (encore) un mauvais coton et se sépare de son activité téléviseurs aux USA © D.R. - Sharp

Sharp est loin d'être tiré d'affaire : le groupe a annoncé le 31 juillet une perte opérationnelle de 28,8 milliards de yens (210 millions d'euros) entre avril et juin 2015, alors qu'il avait réalisé des bénéfices de 4,7 milliards à la même période l'année précédente.

 

Pour remonter cette pente savonneuse, le géant japonais de l'électronique se sépare de sa branche téléviseurs aux Etats-Unis : il va vendre son usine mexicaine et céder la licence de sa marque Aquos au chinois Hisense, spécialisé dans l'électroménager.

 

concurence sur les écrans de smartphones

 

Sharp tire notamment ses bénéfices de la vente d'écrans de smartphones. Mais il est chahuté sur ce marché par de nouveaux acteurs asiatiques low-cost, qui captent une partie de ses revenus. Pour faire face, la société tente de se recentrer sur le haut de gamme.

Cette situation difficile ne date pas d'hier : en mai 2015, Sharp avait déjà conclu avec ses deux banques (Mizuho Bank et Bank of Tokyo-Mitsubishi UFJ) son second plan de sauvetage en trois ans. Les établissements lui ont prêté 200 milliards de yens. En échange, il s'est engagé à supprimer 10% de ses effectifs.

Sharp s'est également désengagé de ses activités télévision et électroménager en Europe, en faveur du slovaque UMC et du turc Vestel. Il s’est retiré des panneaux photovoltaïques en Italie et a vendu sa filiale solaire au Canada. Le chemin de la reconquête promet d'être encore long.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale