Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Sharp veut s'imposer sur le marché du tableau blanc 2.0 avec le Big Pad

Sharp veut investir le marché du tableau blanc interactif avec les Big Pad, des écrans tactiles de 80 pouces doté d'une connectivité cloud et mobile conçus pour les réunions, le travail collaboratif et l'éducation.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Sharp veut s'imposer sur le marché du tableau blanc 2.0 avec le Big Pad
Sharp veut s'imposer sur le marché du tableau blanc 2.0 avec le Big Pad © Julien Bergounhoux

La branche européenne du groupe japonais Sharp présente 13 nouveaux produits à la Sharp Inspire Expo 2015, qui se déroule à Malte du 14 au 16 août. On y trouve des imprimantes multifonctions connectées qui s'allument en détectant l'approche d'un utilisateur grâce à des capteurs, d'autres qui remplissent automatiquement des bases de données en scannant des documents préformatés, une offre de gestion de documents dans le cloud, ou encore des écrans d'affichage dynamique permettant une interaction avec les clients par reconnaissance gestuelle (Kinect) ou incorporation de leur image... Mais le produit au plus fort potentiel est le Big Pad, un tableau blanc interactif de 80 pouces (résolution 1080p).

 

Favoriser la collaboration

Le Big Pad existe déjà en version 60 et 70 pouces depuis 2013, mais cette nouvelle version arrive en même temps que plusieurs autres annonces, dont notamment un partenariat avec le spécialiste de l'automatisation Crestron. Big Pad utilisera désormais son outil de travail collaboratif Crestron RL pour la visualisation et le partage de documents, ainsi que Skype for Business pour la vidéoconférence. Le logiciel Touch Display Link de Sharp arrive également dans sa version 2.0 pour la connectivité avec les appareils mobiles (Android, iOS, Windows).

 

Le but est simple : éviter les réunions mondaines qui ne servent à rien. Sharp cite des statistiques : une personne sur 10 avoue s'endormir régulièrement en réunion. 80% des gens ne les trouvent pas productives. 57% d'entre eux disent qu'elles sont accaparées par une seule personne. L'autre grand marché est celui de l'éducation, avec la perspective d'équipée les salles de classe des cycles primaires et secondaires.

 

Interactivité, mobilité, simplicité

Lors d'une démonstration plutôt convaincante reproduisant une réunion d'aménagement d'un espace de travail, des collaborateurs équipés d'iPad pouvaient collaborer de façon naturelle à la présentation en y envoyant des documents, y effectuant des modifications ou des annotations depuis leurs tablettes. Quelqu'un a apporté un document papier ? Aucun problème, il peut être numérisé via une imprimante multifonction et expédié directement sur l'écran pour y être modifié avec un stylet, déplacé avec les doigts, etc. Une fois la réunion terminée, le système peut également sortir des copies imprimées pour chaque personne. Big Pad gère aussi le cloud, depuis lequel il peut importer des documents et les exporter après coup si nécessaire. La collaboration à distance combine la vidéoconférence avec les mêmes fonctions de visualisation et d'édition de documents.

 

La simplicité d'utilisation de l'expérience est un élément clé de la conception du produit. "Si nous expliquons au client ce que le produit peut faire dans toute sa complexité, il n'en voudra pas. Nous favorisons au contraire la simplicité d'utilisation, et les laissons prendre graduellement la pleine maîtrise de ses capacités," explique Jun Ashida, président de Sharp Information Systems Europe.

 

Un marché prometteur......MAIS CONVOITÉ

Une solution plus technologiquement avancée que les offres à base de rétroprojection d'entreprises comme Hitachi ou Epson, et grâce à laquelle Sharp espère croître très agressivement sur ce marché. "La demande est très importante, avec 40% de croissance en 2013, et nous comptons nous imposer comme leader du marché," annonce Sid Stanley, directeur général de Sharp Visual Solutions Europe. "La technologie arrive à un point de maturité où nous pensons qu'elle va pénétrer le marché plus profondément," renchérit Jun Ashida.

 

La "réunion 2.0" est un marché convoité. Microsoft a annoncé en début d'année son intention de s'y imposer avec la Surface Hub. Une ambition qui ne fait pas peur à Sharp. "Cela prouve que c'est un marché crédible et valide notre choix d'investir très tôt cette catégorie," commente Sid Stanley. Et de vanter les forces du Big Pad face au concurrent, en commençant par son prix : de 13 000 euros contre les 20 000 dollars annoncés en juin dernier pour la Surface Hub de 84 pouces, avant le décalage de sa sortie à 2016.

 

Ensuite sa compatibilité avec une variété d'environnements, de services et de périphériques, là où Microsoft propose une solution centrée sur son écosystème. "Nous avons une approche d'ouverture, avec une intégration de logiciels qui pourra varier en fonction des clients, des pays... Nous voulons attirer le plus de partenaires possibles," détaille Sid Stanley. Enfin, Sharp se targue de son expérience en la matière. "Notre gestion de cette interface date de 2011, nous étions les premiers sur le marché, précise Sid Stanley. La technologie a plusieurs générations derrière elle et nous la maîtrisons parfaitement." Et de poursuivre : "pour moi, cette technologie est digne de ce qu'a fait Sharp à son meilleur. Nous innovons, nous arrivons les premiers sur le marché... Elle montre que nous sommes de retour."

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale