Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Shiseido se prend au jeu sérieux

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Shiseido se prend au jeu sérieux
Shiseido se prend au jeu sérieux

Une heure pour comprendre les règles, une vie pour les maîtriser. La recette des jeux à succès s’applique aussi à "The Fresh Connection", un serious game créé pour apprendre aux industriels à mieux gérer leur supply chain. Le principe : quatre personnes gèrent quatre postes clés d’une entreprise de production de jus de fruits (achats, production, ventes et logistique). "On prend des décisions et on voit les conséquences de celles des autres, c’est grisant et addictif", affirme Emmanuel Roche, le directeur du site de Gien (Loiret) de Shiseido International France, fabricant de cosmétiques qui emploie 580 personnes pour un chiffre d’affaires de 125 millions d’euros.

Avec l’équipe d’encadrement de l’usine, l’industriel a déjà participé à de nombreux rounds, jusqu’à atteindre la finale française du concours organisé en juin dernier par l’Association française de management des opérations de la chaîne logistique (Fapics). Complexe mais facile à prendre en main, le jeu montre l’importance de la communication entre les services. "Pour gagner, il faut que toutes les décisions servent une stratégie globale, donc il faut savoir sacrifier certains indicateurs locaux", commente Guy Zeitoun, spécialiste de la supply chain chez ProConseil, un cabinet de conseil en management qui distribue le jeu en France. Après cette expérience, Emmanuel Roche a mis un coup d’accélérateur à son projet de déploiement d’indicateurs globaux dans son usine. "Avec succès, puisque nos services sont décloisonnés, et nous avons amélioré notre performance globale."

Frédéric Parisot

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media