Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Shopify améliore son module de visualisation 3D à destination des e-commerçants

L’éditeur de solutions e-commerce Shopify propose à ses clients un module de prise en charge intégré de modèles 3D et de vidéos. Une fonctionnalité particulièrement intéressante dans le contexte actuel de fermeture des magasins.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Shopify améliore son module de visualisation 3D à destination des e-commerçants
Shopify améliore son module de visualisation 3D à destination des e-commerçants © Capture

Shopify, l’éditeur de solutions e-commerce, livre dans un billet posté sur son blog à la mi-mars quelques détails sur une nouvelle fonctionnalité 3D qui permet la visualisation des références à l’échelle 1:1. Le module permet d’intégrer directement depuis la page produit un modèle 3D et une vidéo "aussi facilement qu'une image, avance la société canadienne, "sans avoir besoin de code personnalisé ou d'une application tierce".

Cette nouvelle offre s’appuie sur Shopify AR, lancé en 2018, et qui permet aux marchands de produire des modèles 3D pour des expériences de réalité augmentée sur sa plate-forme Shopify Experts. Ce que Shopify dénomme un "essayage virtuel" permet en réalité à l’utilisateur de visualiser un produit en trois dimensions et de jouer avec les couleurs, les textures ou encore les tailles. Une fonctionnalité qui offre aussi aux utilisateurs davantage de personnalisation, et pour l’e-commerçant "des coûts réduits à long terme par rapport à la photo traditionnelle". Il suffit en effet de trois à cinq images pour créer un modèle 3D photoréaliste, y compris par smartphone. Un procédé qui permet aux e-commerçants de s’épargner des séances photos "coûteuses".

Une augmentation du taux de conversion

Selon la société, "les modèles 3D en réalité augmentée font progresser le taux de conversion jusqu'à 250% sur les pages produits". La marque américaine d’accessoires Rebecca Minkoff, qui expérimente depuis l’automne dernier un module co-conçu avec la start-up CGTrader, constate que les visiteurs qui interagissent avec un modèle 3D sont plus susceptibles d’ajouter un produit à leur panier et qu’ils sont 27% de plus à réaliser un achat par rapport aux internautes qui ne visualisent pas le produit en 3D. Quant aux visiteurs qui utilisent la réalité augmentée, cette hausse est de l’ordre de 65%.

Shopify cite également le témoignage de Bumbleride, un fabricant californien de poussette, qui a mis un dispositif de visualisation 3D en réalité augmentée en magasin, permettant ainsi aux acheteurs de vérifier que les dimensions des produits soient adaptées au coffre de leur voiture ou au domicile. L’implémentation de modèles 3D en magasin a permis une augmentation du taux de conversion de 33%. La marquen qui intègre par ailleurs la vidéo sur ses pages produits en natif au lieu d’une intégration de code Vimeo pour alléger le temps de chargement, note depuis une augmentation de 21 % du temps passé sur les pages produit. "Désormais, les clients n’ont plus besoin de lire la liste écrite des dimensions, puisque les modèles 3D permettent aux utilisateurs d’examiner notre produit sous des angles inaccessibles en photos, mais également de voir le produit en réalité augmentée dans leur propre espace pour savoir s’il pourra être rangé à l’endroit prévu", ajoute explique Ryan Wilson, directeur de la clientèle chez Bumbleride.

Apple  et Google à l'assaut des retailers

Cette fonctionnalité, disponible en France selon un communiqué publié ce 30 mars, s'inscrit dans une tendance de fond. Lancée également en 2018, Quick Look, l'une des fonctionnalités de réalité augmentée de l'iPhone, permet désormais aux développeurs tiers de placer des boutons d’achat dans les expériences AR. Le dispositif est en cours de déploiement chez Home Depot, Wayfair, 1-800-Flowers, et Bang & Olufsen. De son côté, Google planche sur une fonctionnalité pour visualiser des produits en réalité augmentée depuis Google Search, testée notamment avec Burberry.

En France, la start-up nantaise Numerized commercialise depuis janvier dernier un service de création de modèles 3D assorti d'une plate-forme d'hébergement et d'une visionneuse web afin de permettre aux e-commerçants de numériser leur catalogue en 3D. Une fonctionnalité testée entre autres par Decathlon.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media