Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Showfields lève 9 millions de dollars pour aider les DNVB à créer leur boutique physique

Levée de fonds La start-up new-yorkaise Showfields a annoncé vendredi 22 février 2019 un tour de table afin de développer son showroom connecté dédié aux marques, dont elle envisage le déploiement dans d'autres villes américaines.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Showfields lève 9 millions de dollars pour aider les DNVB à créer leur boutique physique
Showfields lève 9 millions de dollars pour aider les DNVB à créer leur boutique physique © Showfields

Showfields a annoncé vendredi 22 février 2019 une levée de fonds de 9 millions de dollars, soit 7,9 millions d’euros, auprès de Hanaco Ventures, SWaN et Legend Venture Partners, de Rainfall Ventures, Communitas Capital et du business angel Richard Gelfond, PDG d’IMAX Corporation. La start-up américaine, qui se définit comme "le magasin le plus intéressant au monde", vise, outre le développement de son showroom connecté multimarques, une possible expansion à d’autres villes des Etats-Unis, sans donner de précision.

 

Un grand magasin pour marques innovantes

Créée en 2017 par Amir Zwickel et Tal Zvi Nathanel, la start-up basée à New York a imaginé un showroom digital, conçu comme un grand magasin et s'étendant sur quatre étages. Dans un espace de 1 300 m² au cœur de NoHo, à Manhattan, elle propose aux marques des mises en scène immersives pour favoriser l’amélioration de l’expérience client. Chaque commerçant dispose d’un corner de quelques m² sur lequel il expose ses références dans un environnement conçu pour être pertinent avec son offre. Ce magasin contextuel prend d’abord la forme d’un projet imaginé en ligne selon les objectifs du client (augmentation des ventes, de la notoriété, création d’une communauté de clients…), Showfields s’occupant de la conception, de la création et de la gestion de l’espace contre un loyer mensuel, avec une option d'extension.

 

Objectif : aider les marques, souvent des DNVB (Digitally Native Vertical Brands) et mono-produit, en termes de valorisation physique de produits jusqu'ici vendus uniquement en ligne, afin de les familiariser à l’ensemble des canaux et d'augmenter leur chiffre d’affaires. Les exposants, qui doivent s’engager avec la start-up pour une durée minimum de quatre mois, touchent par ailleurs l’intégralité du montant de leurs ventes, Showfields ne prélevant aucune commission. L’idée est également de court-circuiter les distributeurs potentiels en proposant une approche plus flexible du retail sans passer par les lourdeurs liées à l’ouverture d’une boutique physique.

 

L'apport de la data physique

Pour le moment, seul le premier étage est accessible, avant l’ouverture au printemps prochain d’un café et d’un restaurant. On y trouve le spécialiste du matelas Boll & Branch, les appareils de fitness Cityrow ou encore le spécialiste des brosses à dents connectées Quip. Chaque marque dispose d’un écran tactile pour permettre aux visiteurs de commander directement depuis le showroom. Showfields met également à disposition des données sur les ventes, les retours consommateurs et les flux visiteurs via des caméras qui analysent leurs déplacements. Une data précieuse pour ces pures-players qui peuvent aussi considérer le corner Showfields comme une première étape vers une stratégie de déploiement physique.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale