"Si j’étais une techno, je serais un drone. Ils vont changer notre vie !", le portrait chinois de Christophe Bonnard

Chaque semaine, L’Usine Digitale dresse le portrait chinois d’une personnalité de l’industrie ou du numérique. Aujourd’hui, Christophe Bonnard, le Directeur général de Sogeti France se prête au jeu en 13 questions.

Partager

Si vous étiez une connexion, vous seriez... ?

Le Wifi, pour la proximité (une valeur essentielle dans nos métiers) et l'incroyable liberté du PC sans fil à l'époque.

Si vous étiez un site web, vous seriez... ?

Le Gorafi, pour 5 minutes quotidiennes de détente et d’impertinence.

Si vous étiez une appli, vous seriez... ?

Shazam, nous aimons la musique et cela me donne souvent l’occasion de briller à bon compte auprès de mes enfants.

Si vous étiez un système d'exploitation, vous seriez... ?

Windows 8 : toute l'essence de Microsoft dans le monde du "touch". Entreprises de tous les pays, basculez vos applications métiers sur ces écrans !

Si vous étiez une start-up, vous seriez... ?

Chuuut, je la garde pour moi... Je suis l'homme d'un Groupe, dans lequel on entreprend, donc je la monte chez Sogeti au sein du groupe Capgemini.

Si vous étiez un réseau social, vous seriez... ?

LinkedIn, la référence professionnelle.

Après des études à HEC et à l’ENA, Christophe Bonnard a démaré sa carrière à l’inspection générale des finances. Il a notamment été rapporteur de la commission des marchés d’aéronautique, de mécanique, de matériels électriques et d’armement de l’État entre 2002 et 2003, puis rapporteur général de la commission de réforme de la taxe professionnelle et chef du bureau de synthèse de la Direction de la législation fiscale de 2004 à 2007. Il est alors devenu conseiller pour la politique fiscale aux cabinets d’Éric Woerth et de Christine Lagarde jusqu’en 2009. Plus récemment, il a été directeur adjoint du cabinet de Christine Lagarde puis de François Baroin, ministres de l’Économie. Il a été nommé en 2012 Directeur général de Sogeti France, une filiale de Capgemini.
Si vous étiez une requête Google, vous seriez... ?

Parmi les plus farfelues, paraît-il authentiques, je dirais : "recettes cannibales". Personne, même Larry Page ou Serguei Brin, n'aurait pu penser que le moteur de recherche puisse servir à ça !

Si vous étiez un #hashtag twitter, vous seriez... ?

#Municipales2014 par exemple. C'est drôle comme le principe du fact-checking change la façon de regarder la télé et peut être la vie démocratique elle-même.

Si vous étiez un "fan" sur facebook, vous seriez... ?

Facebook, c’est le réseau des intimes : peu de monde mais je peux tout publier…

Si vous étiez un "device", vous seriez... ?

Mon bracelet connecté : mon partenaire forme !

Si vous étiez une technologie ou une innovation numérique, vous seriez... ?

Un robot ou un drone. Ils sont arrivés dans nos foyers et ils vont changer notre vie !

Si vous étiez un lieu du numérique, vous seriez... ?

San Francisco, les portes de l'or digital, une incroyable énergie dans toute la vallée.

Si vous étiez une icône du web, vous seriez... ?

Sinon une icône en tout cas une personnalité de choc : Fleur Pellerin, qui a fait un travail formidable dans sa fonction de ministre du numérique et fait résonner la voix de la France dans le monde.

Propos recueillis par Thibaut de Jaegher

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS