Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

[SIDO 2019] "Entrepreneurs, n’attendez pas la 5G pour lancer vos projets IoT", Emmanuel Routier (Orange Business Services)

Entretien Orange Business Services organise des démonstrations de ses technologies à destination des entreprises à l’occasion du SIDO ces 10 et 11 avril 2019. Pour L'Usine Digitale, Emmanuel Routier, son vice-président en charge de verticales IoT, revient longuement sur la stratégie et les projets de l’entité B2B de l’opérateur en la matière.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Entrepreneurs, n’attendez pas la 5G pour lancer vos projets IoT, Emmanuel Routier (Orange Business Services)
Emmanuel Routier, vice-président d'Orange Business Services en charge de verticales IoT. © Orange Business Services

L’Usine Digitale : Que représente l’activité d’Orange Business Services pour votre groupe aujourd’hui ?

Emmanuel Routier : Orange Business Services (OBS) est le bras armé d’Orange en matière de B2B. Son activité est très importante, puisqu’elle représente 7,3 milliards d’euros de chiffre d’affaires sur un total de 41,4 milliards pour l’ensemble du groupe en 2018.

 

Nous comptons à nous seuls 25 000 collaborateurs à travers le monde. Parmi eux, des milliers d’experts techniques organisent et accompagnent chaque jour les entreprises dans leur transformation numérique dans quelque 220 pays et territoires.

 

Quels services proposez-vous aux entreprises en matière d’IoT ?

E. R. : Notre catalogue IoT est riche de 91 objets connectés destinés aux entreprises. 2G, 3G, RFID, Bluetooth, Ultra Large Band (ULB), LoRa, LTE-M, satellite… Les types de réseau que nous proposons sont extrêmement variés et capables de transporter les données collectées par les capteurs conçus par nos partenaires jusqu’à l’utilisateur final. Nous conseillons la technologie adéquate pour un scénario précis. C’est la force d’OBS et la raison pour laquelle nous sommes en mesure d’analyser et de restituer ces données dans les outils métiers. Les 17 millions d’objets connectés B2B que nous avons déjà déployés se répartissent entre les secteurs de l’automobile (7,7 millions), de la smart city (5,3 millions), de la vie quotidienne (1,9 million) ainsi que de l’industrie (1,7 million).


Mesurer les flux de personnes, automatiser sa production ou localiser les enfants : ce sont autant d’exemples concrets de services rendus possibles par notre offre. Très flexible, cette dernière donne la possibilité aux entreprises clientes de souscrire à un service et pas à un autre. C’est véritablement à la carte, personnalisé selon les besoins et attentes de chacun. Si l’une d’entre elles souhaite ne prendre que notre solution en matière de sécurité des données par exemple, c’est tout à fait possible. Pour autant, nous avons effectivement imaginé nos services comme une réponse globale aux défis de l’IoT.

 

Pouvez-vous citer quelques exemples concrets de mise en application de vos solutions ?

E.R. : Nous avons accompagné elm.leblanc dans le développement de son offre de chaudières connectées. Grâce à ces chauffe-eau à gaz, l’entreprise est en mesure de proposer à ses clients B2B [installateurs et bailleurs, N.D.L.R.] des données leur permettant d’améliorer leurs activités quotidiennes en optimisant les interventions de maintenance et de réparation.

 

Avant d’adopter cette solution connectée, les techniciens n’avaient aucune information sur l’origine des éventuels problèmes tout comme sur les pièces de rechange nécessaires. Les nouvelles informations mises à disposition permettent aux clients d’elm.leblanc d’optimiser concrètement leurs opérations et d’améliorer le service client. L’entreprise a pour projet d’aller encore plus loin, en développant la maintenance prédictive grâce aux données fournies par ce nouveau genre de chaudières. Pour résumer, les solutions OBS lui ont entre autres permis d’établir un meilleur business model.

 

Autre exemple : l’optimisation de la consommation de carburant par les navires de pêche de Dobroflot. Nos solutions IoT, adaptées sur mesure dans ce cas précis, permettent de contrôler le carburant en fonction des conditions climatiques ainsi que la position du navire. Cela permet à l’exploitant russe d’économiser jusqu’à 10 % des dépenses qui y sont consacrées. De plus, l’utilisation non-autorisée de carburant est totalement empêchée. Cette solution s’appuie sur le réseau de communication satellite managé par OBS, qui permet déjà aux navires de communiquer avec les équipes restées à terre.

 

Vous avez annoncé un tournant dans votre stratégie IoT en 2017, avec le lancement de l'offre prépackagée "Datavenue". Quels sont vos chantiers dans le domaine des objets connectés ?

E. R. : Nous nous efforçons avant tout d’améliorer l’ensemble des composantes de notre service [collecte, transport, stockage et partage, mais aussi protection et analyse des données ainsi qu’expérience client, N.D.L.R.]. En parallèle, au niveau commercial, nous avons effectivement estimé que certains segments du marché étaient désormais mâtures pour accueillir des offres prépackagées dans le domaine de l’IoT. Automobile, industrie, énergie, smart cities… Elles se déclinent en fonction de chaque secteur, pour coller au cœur d’activité.


Bien évidemment, il s’agit aussi de surveiller les évolutions technologiques. Si Orange a choisi d’avoir recours aux réseaux LoRa et LTE-M, la norme NB-IoT est présente à l’international. Nous garderons un œil sur elle. Nous nous apprêtons par ailleurs à lancer la 5G en 2020. A terme, le principal avantage que présentera ce nouveau réseau sera la priorisation du trafic de certaines applications par rapport aux autres [dans le cas d’une voiture connectée, les fonctions liées à la conduite passeront avant les autres par exemple, N.D.L.R.]. C’est ce que l’on appelle le critical IoT, et cela sera disponible dès 2022.

 

Mais le message que je souhaite faire passer aux entrepreneurs, c’est de ne pas attendre la 5G pour lancer leurs projets IoT. Nous disposons déjà de technologies compatibles, sur lesquelles la 5G prendra naturellement le relai à sa mise en service. La LTE-M remplit déjà de nombreuses promesses en matière de massive IoT. Soyez-en assurés : vos projets initiés dès aujourd’hui seront pérennes sur le long-terme avec l’évolution de nos réseaux.

 

Rendez-vous au SIdO 2019, un événement L’Usine Digitale !

 

Vous souhaitez connaître les dernières innovations en matière d’IoT, de robotique et d’IA, rencontrer les acteurs du secteur et assister à des démonstrations adaptées à votre business ? Rendez les 10 et 11 avril au Sido à Lyon. Inscrivez-vous dès maintenant

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale